Saikou Yaya Diallo, membre de la Coordination nationale du FNDC

La joie n’aura été que de courte durée pour les proches de Saïkou Yaya Diallo, membre de la coordination nationale du FNDC après l’ordonnance de la présidente de la première chambre du contrôle de l’instruction de la Cour d’Appel de Conakry. Cette décision, rendue hier, jeudi 21 mai 2020, ordonnait sa remise en liberté assortie de contrôle judiciaire. Mais, 24 heures plus tard, l’enseignant qui est opposé à un troisième mandat pour le président Alpha Condé reste toujours en prison.

C’est maître Salifou Béavogui, membre du collectif des avocats de ce responsable du Front National pour la Défense de la Constitution, qui a annoncé la nouvelle à la rédaction de Guineematin.com dans l’après-midi de ce vendredi, 22 mai 2020. Il dénonce une injustice qui ne dit pas son nom. « L’ordonnance de la présidente de la première chambre du contrôle de l’instruction est insusceptible de tout recours, elle doit être exécutée par le procureur général. Donc depuis hier, Saïkou Yaya devait être libéré. Mais jusqu’à présent, il est en prison. Hier, nous étions au parquet général, aujourd’hui encore, on était là-bas depuis 8 heures du matin jusqu’à 14 heures.

On refuse de le libérer et on ne nous donne aucun motif pour justifier son maintien en détention. Donc, c’est de l’injustice pure et dure. Nous sortons du cadre de la loi et nous sommes dans un autre cadre maintenant. Parce que comme je l’ai dit tantôt, la décision ordonnant la remise en liberté de notre client est insusceptible de tout recours. Ça veut dire qu’il est victime maintenant de détention arbitraire et injustifiée », a fustigé l’avocat.

Interpellé le 7 mai 2020 dans le quartier Hamdallaye, Saïkou Yaya Diallo a été déféré le 12 mai à la maison centrale de Conakry. Il est inculpé de « Violences, voie de fait, menaces et injures publiques ».

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin