Comme annoncé précédemment, un incendie s’est produit dans la soirée du jeudi, 21 mai 2020, à la direction préfectorale de l’éducation de Faranah. Le feu qui s’est déclaré dans le bureau du premier responsable de la DPE, a causé d’importants dégâts matériels, dont beaucoup de documents administratifs calcinés, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Sayon Oularé, Directeur préfectoral de l’éducation de Faranah

Selon Sayon Oularé, le directeur préfectoral de l’éducation, il est difficile d’évaluer exactement les pertes subies. « Mais ce qui reste clair, c’est qu’il y a eu beaucoup de dégâts matériels. Mon bureau, les documents administratifs qui sont chez moi, les fauteuils, tout a été calciné. Grâce à l’intervention des sapeurs-pompiers, les dégâts ont été limités. Mais, même les ordinateurs qui ont été sauvés ne sont pas dans un bon état parce qu’on a aspergé beaucoup d’eau sur eux », a-t-il indiqué.

Même s’il regrette les dégâts causés par cet incendie, le responsable éducatif dit s’en remettre à la volonté divine. « Je m’en remets à Dieu parce que je ne sais pas exactement comment cela m’est arrivé, donc je ne peux que m’en remettre à Dieu. Je remercie les voisins qui ont signalé très tôt l’incendie, sinon tout le bâtiment allait être calciné.

Les sapeurs-pompiers aussi ont effectivement joué leur rôle parce que grâce à leur intervention rapide que tout le bâtiment n’a pas été calciné, je les remercie aussi. Je remercie également la gendarmerie qui est à côté ici, qui s’est impliquée aussi activement afin de limiter les dégâts », a jouté Sayon Oularé, avant d’appeler les autorités supérieures à l’aide pour permettre à la direction préfectorale de l’éducation de Faranah de faire face aux pertes subies.

Mohamed Ismaël Traoré, gouverneur de la région administrative de Faranah

Le gouverneur de la région administrative de Faranah s’est rendu sur les lieux pour constater les dégâts. Mohamed Ismaël Traoré déplore une très grande perte et appelle désormais à plus de vigilance. « Nous sommes très désolés dans la mesure où la direction préfectorale de l’éducation, c’est le centre d’intérêt de toute la préfecture. C’est là où toutes les archives des élèves, des enseignants se retrouvent.

Si tout cela va en fumée comme ça, c’est vraiment une grande désolation. On doit remercier Dieu parce qu’il n’y a pas de pertes en vies humaines, mais nous reconnaissons quand même que c’est une très grande perte qu’on vient d’enregistrer. C’est pourquoi, je demande beaucoup de vigilance, il ne faut pas que des choses pareilles se répètent ici », a dit le premier responsable de la région.

Selon les autorités locales, c’est un court-circuit qui serait à l’origine de cet incendie.

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com

Tel : 00224620241513/660272707

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin