La propagation de la pandémie du coronavirus inquiète les acteurs politiques et sociaux ainsi que les partenaires de notre pays. Pour se joindre à l’effort de guerre engagé contre la maladie, l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG) et l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD) unissent mettent en synergie leurs moyens. C’est dans cette dynamique que les deux formations politiques ont offert des kits sanitaires aux populations démunies des cinq communes de Conakry ce samedi, 23 mai 2020, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Ce sont au total plus 480 seaux de lavage des mains, une vingtaine de cartons de savon et environ 4500 masques faciaux que l’UPG et l’UGDD ont été mobilisé pour soutenir les populations les plus diminues dans le cadre la lutte contre le coronavirus. La cérémonie de présentation de ce don a eu lieu à Kobaya, dans la commune de Ratoma.

Jacques Gbonimy, président de l’UPG

Dans sa présentation, le président de l’UPG, Jacques Gbonimy, a expliqué que ces kits représentent leur contribution à l’effort de guerre contre la pandémie du coronavirus. « Ces kits sont destinés aux populations, notamment les plus démunies. Nous pensons qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Maintenant que la maladie est en train de se propager un peu partout dans notre pays, nous pensons qu’il faut aller au secours des populations pour les doter en kits de lavage des mains, des savons et des masques. Ce sont les moyens sûrs de lutte contre la maladie. Et c’est dans ce cadre que nos deux partis politiques sont donné les mains pour acheter ces kits et les donner à la population. Nous ferons également les mêmes actions pour l’intérieur du pays », a laissé entendre monsieur Gbonimy.

Pépé Francis Haba, président de l’UGDD

De son côté, Pépé Francis Haba, président de l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD), a fait savoir que ce don est le fruit des cotisations des militants des deux formations politiques. « Le constat que nous avons fait dans le quartier, c’est que les populations commencent à lâcher un peu l’observation des mesures barrières pouvant aider notre pays à sortir assez rapidement de cette situation d’urgence sanitaire. Nous avons acheté environs 480 seaux de lavage des mains, une vingtaine de cartons de savon et environs 4500 masques faciaux les. En plus ce don, un autre lot a déjà été acheminé vers l’intérieur du pays, notamment en Haute Guinée et en Forêt. L’argent a pu être mobilisé grâce à l’engagement de nos militants », a-t-il fait savoir.

En outre, monsieur Haba a insisté sur le fait que les kits vont aller renforcer les efforts déjà fournis sur le terrain, notamment pour appuyer les militants du FNDC déportés à Kankan suite aux violences meurtrières de N’zérékoré. « Pour le moment, une grande partie de ce que nous avons pu mobiliser ira en région forestière et dans la région de Kankan. Comme vous le savez, récemment il y a eu beaucoup de militants du FNDC qui ont été déportés vers Kankan et donc, même si on avait déjà fait d’autres gestes pour leur nourriture et pour leur défense, nous pensons que les milieux carcéraux sont des bombes à retardement avec cette pandémie. C’est pourquoi, en plus de ces kits, nous ferons également des campagnes de sensibilisation des populations dans les quartiers défavorisés. Pour cette étape, nous mobiliserons les jeunes de nos deux partis politiques ».

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin