Général de brigade Siba Severin Lohalamou, gouverneur de la région administrative de Boké

A l’instar de leurs coreligionnaires des autres villes du pays, les fidèles musulmans de Boké vont célébrer demain, dimanche 24 mai 2020, la fête marquant la fin du ramadan de façon toute particulière. La prière de l’Aïd El-Fitr ainsi que tous les autres rassemblements sont interdits, conformément à l’état d’urgence sanitaire en vigueur en Guinée.

Le gouverneur de la région, a réitéré cette décision à l’issue d’une rencontre qu’il a eue avec le préfet, le maire, et l’inspecteur régional des affaires religieuses, ce samedi 23 mai 2020. Le Général de Brigade Siba Severin Lohalamou a prévenu que toute personne qui violerait cette décision « va répondre de ses actes ». Il l’a dit au micro du correspondant de Guineematin.com à Boké.

« En raison de la fragilité de la région et vu que nous n’avons pas fait de tests, le préfet, le maire, l’inspecteur régional des affaires religieuses et moi-même, demandons à ce que la prière se tienne en famille. Nous demandons à tous les musulmans de Boké de rester chez eux pour célébrer la prière tout en respectant les gestes barrières. J’ai demandé à l’inspecteur régional des affaires religieuses de faire un communiqué dans les radios avec sa voix pour informer et sensibiliser les gens. J’ai instruit au préfet de demander aux agents des forces de l’ordre de veiller à l’application stricte de cette décision. Alors, celui qui se hasarderait à organiser une mobilisation de quelle que nature que ça soit, sera amené à répondre de ses actes », a déclaré le gouverneur de Boké.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin