Mamadou Tely Bah, administrateur du marché central de Labé

L’administrateur du marché central de Labé, Mamadou Tely Bah ne cache pas ses inquiétudes de voir son centre de refouler du monde dans le cadre des préparatifs de la fête de l’Aïd-El-Fitr qui intervient quelques 72 heures seulement après la localisation sur le terrain d’un militaire positif au coronavirus venu en mission officielle en provenance de Conakry, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Ce missionnaire testé positif au coronavirus était venu de Conakry à Labé pour payer, dit-on, les pensions des anciens combattants. Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme, cet homme en uniforme sorti de Conakry avant d’avoir reçu les résultats de son test de dépistage s’est frotté à plusieurs personnes à Labé dont les pensionnaires et les cadres du service préfectoral du budget. Il s’était aussi au camp Elhdj Oumar Tall où il devait payer également des gens.

Les services de santé ont annoncé avoir identifié 6 contacts directs et 300 contacts indirects placés sous surveillance médicale pour les 14 jours conventionnels.

L’inquiétude de l’administrateur du marché central de Labé, Mamadou Tély Bah est lié au fait que dans le cadre des préparatifs de la fête de ramadan prévue pour ce dimanche, 24 mai 2020, son centre de négoce est bondé de monde venu de partout en ce samedi, 23 mai 2020, veille de la korité.

« Le marché est rempli de monde. Aucune distanciation sociale n’est possible. Tu n’as même pas où poser le pied. Et parmi ce beau monde, il y a forcément les épouses des militaires du camp Elhadj Oumar. Nous ne savons pas ce qui s’est passé réellement avec le militaire venu de Conakry. Quels sont les vrais contacts qu’il a eus. Est-ce que les services de santé ont réussi identifier tous les contacts directs et indirects. J’en suis vraiment préoccupé » a confié Tély Bah, administrateur du marché central de Labé.

Du côté des services de Santé, le directeur régional, Dr Mamadou Houdy Bah, rassure que le militaire en question n’a eu que 6 contacts directs. « Nous avons un grand espoir parce que ses premiers contacts testés se sont révélés négatifs. Nous attendons les résultats des 3 autres. C’est vrai que le délai de 14 jours n’est pas terminé. Nous attendons. Mais, nous pensons qu’il y aura plus de peur que de mal. Car, nous poursuivons les recherches et la surveillance » a expliqué le directeur régional de la Santé, Elhadj Mamadou Houdy Bah.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Contacts : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin