La tension est montée d’un cran entre des agents de la police guinéenne et des jeunes du quartier Nongo Taady, dans la commune de Ratoma ce dimanche, 24 mai 2020, jour de la fête de l’Aïd El fitr marquant la fin du jeûne de Ramadan. Selon des informations recueillies sur place par un reporter de Guineematin.com, c’est l’arrestation d’un imam qui a été surpris par des policiers dans la mosquée du quartier, située au bord de la route qui a été à l’origine de cet affrontement. Les jeunes sont donc sortis s’opposer au transfèrement du religieux qui était déjà embarqué dans le pick-up des forces de l’ordre.

La circulation a été momentanément interrompue entre Lambadji et Nongo à cause des échanges entre policiers armés de gaz lacrymogène et jeunes qui lançaient des pierres.

Aboubacar Fadiga

Peu après ces évènements, Aboubacar Fadiga, témoin des faits est revenu sur les circonstances de l’arrestation du religieux. « Notre imam était venu partager l’aumône pour les pauvres ; mais, il n’était pas venu pour prier. Il avait une liste de bénéficiaires. Donc, il est entré dans la mosquée avec ses amis pour décider de la façon dont l’aumône sera distribuée. C’est en ce moment que les policiers sont venus arrêter notre imam pour l’envoyer. Les jeunes aussi sont sortis pour s’opposer à son arrestation. Finalement, l’imam a été libéré des mains des policiers qui ont malheureusement embarqué deux jeunes », a-t-il dit.

Au moment où nous quittions, la circulation avait repris sous l’œil vigilant des agents de maintien d’ordre postés sur place.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin