Comme on le sait, le ministre des Affaires étrangères a annoncé que le gouvernement guinéen a offert une somme de 200 000 dollars US aux familles des victimes du nouveau coronavirus (ou COVID-19) aux États-Unis. Certains compatriotes laissent entendre que cet argent serait à la disposition de l’ambassade de Guinée à Washington depuis plus d’une semaine. Seulement, jusqu’au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, aucune association Communautaire, religieuse, ni aucune famille de victimes n’a été contactée par ces autorités. Et il y en a qui ne sont même pas au courant de l’existence de ce don d’argent ; ceux qui l’ont appris c’est à travers des « on dit » ou les réseaux sociaux.

Joint au téléphone par le correspondant local de Guineematin.com, Monsieur Macka Bah, le président des ressortissants guinéens de New York, New Jersey et Connecticut (GUICA), a dit de ne pas encore être contacté ou mis au courant par l’ambassadeur à Washington ou le consul de Guinée auprès des Nations-Unies à New York de quoique ce soit, alors qu’il gère la région qui regorge le plus de guinéens et où la pandémie a frappé le plus fort.

Mais, de sources généralement bien informées laissent entendre qu’il y aurait un problème de partage entre l’ambassade de Washington et le Consulat de New York. L’ambassadeur, Kerfala Yansané, aurait proposé de verser 100 000 dollars US au Consulat à New York, Abou Sacko. Ce que ce dernier n’aurait pas accepté. Le consul n’aurait approuvé que la somme soit partagée en deux parts égales, puisque sa région enregistre le plus de victimes, sachant que l’argent est destiné à ces victimes. Le consul n’entendrait donc pas prendre la moitié de cette somme et affronter cette grande communauté en détresse qui a le plus besoin de cet argent.

Nous y reviendrons !

De New York (États-Unis)

Mamadou Diouma Diallo pour

Guineematin.com

Tél. : 1 646 591 2659

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin