La fête de la mare de Djanba a tourné en affrontement ce lundi, 25 mai 2020, à Siguiri. Des habitants des districts de Dankakoro et de Kinièbakoro se sont violemment affrontés, faisant des blessés et d’importants dégâts, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

La fête de la mare de Djanba est un important événement traditionnel à Siguiri. Elle regroupe chaque année, de nombreuses personnes venant de différentes localités de la préfecture. Elle connaît habituellement plusieurs activités mais cette année, seulement la pêche était au programme. Et comme d’habitude, l’ordre de plonger dans l’eau pour commencer la pêche devait être donné par le village de Dankakoro, auquel appartient la mare de Djanba. Mais cette année, cette tradition a été violée par un habitant de Kinièbakoro, village situé sur l’autre rive de la mare.

Ce qui a provoqué la colère des habitants de Dankakoro. Et la fête s’est transformée en affrontement entre des habitants des deux localités. Plusieurs personnes ont été blessées, des plantations incendiées et des motos saisies. « Tout est parti du fait que l’un de nos enfants est descendu dans la mare en première position. C’est qui a choqué les citoyens de Dankakoro. Ils sont venus nous insulter père et mère en disant que nous n’avons pas le droit de descendre dans l’eau avant eux. La discussion s’est terminée par des coups de poing et des coups de bâton. Ils ont blessé 5 de nos jeunes avant d’aller incendier plusieurs de nos plantations. Ils ont saisi également 5 motos appartenant à des habitants de notre village », témoigne Alama Traoré, un des sages de Kinièbakoro.

De son côté, Moussa Magassouba, le président des jeunes de Dankakoro, souligne que les habitants de Kinièbakoro ont violé la tradition et que cela est inacceptable. « Selon l’ordre établi par nos ancêtres, les villages se trouvant sur la rive de la mare et ceux qui sont à côté doivent descendre tous au même moment dans la mare. La mare nous appartient et c’est nous devons donner l’ordre de plonger dans l’eau. Mais, pendant que les habitants des autres villages attendaient qu’on donne l’ordre, un jeune de Kinièbakoro est descendu dans la mare sans autorisation. Le problème est parti de là. Ils ont blessé trois de nos jeunes. Nous aussi, nous avons brûlé les plantations parce que leurs propriétaires puisent de l’eau dans la mare, qui finit par tarir. Nous avons saisi également des motos », a-t-il confié.

A noter qu’aucun service de sécurité ne s’est rendu sur les lieux. Après l’affrontement, les gens se sont dispersés d’eux-mêmes. Les blessés sont partis à l’hôpital et les autres sont rentrés chez eux.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin