Après un nouvel arrêt de deux semaines dû à une panne technique, le train Conakry Express a été remis en circulation ce mercredi, 27 mai 2020. La reprise des activités de cette locomotive, qui assure le transport des personnes dans la capitale guinéenne, est fortement marquée par la pandémie du coronavirus. Le respect des mesures barrières permettant de se prémunir contre cette maladie est de mise, ce qui réduit fortement le nombre de passagers dans le train.

Pour cette première journée, Conakry-Express n’a circulé que sur la ligne Simbaya-Kaloum. Ce qui s’explique par le fait qu’un autre train devait circuler au même sur la ligne Kagbelen-Simbaya, a appris Guineematin.com d’un travailleur du train. A partir de demain, jeudi, il devrait reprendre son trajet habituel, c’est-à-dire de Kagbelen à Kaloum. Mais, avec la pandémie du coronavirus qui sévit en Guinée, les règles ont changé. En plus du port de masque, la distanciation sociale est obligatoire dans le train. Une situation difficile à gérer pour les travailleurs de Conakry-Express, obligés de laisser certains citoyens dans les différentes gares, s’attirant ainsi la colère de ces derniers.

Ibrahima Camara, technicien et porte parole des employés du train Conakry-express

« Avec les mesures barrières, nous avons assez de difficultés, parce que le respect de ces mesures est de mise. Récemment, le train a essuyé des jets de pierre à la Cimenterie et à Dar es-salam. Les gens viennent attendre nombreux dans les gares et il se trouve qu’on ne peut pas prendre tout le monde. Avant l’avènement du coronavirus, on pouvait prendre 118 personnes par voiture mais avec les mesures barrières, il faut respecter la distanciation sociale. C’est-à-dire que là où on a l’habitude de prendre 2 personnes, on prend une seule dans les voitures. Ensuite, à l’intérieur, on ne s’arrête plus. Quand les places assises sont finies, on ne prend plus de passagers.

La situation sanitaire nous pose beaucoup de problèmes au niveau de ce que nous appelons les plateformes (les arrêts) parce qu’on a interdit systématiquement aux passagers de monter dans le train sans le respect des mesures barrières. Et quand on arrive à Simbaya, à chaque arrêt, on désinfecte le train. Il y a une équipe pour ça. Tous les contrôleurs portiers sont munis de gels hydro-alcooliques avec quoi ils désinfectent les mains des passagers avant qu’ils ne montent. Mais, on a des difficultés par rapport ça, vu l’affluence des passagers et le nombre de places qu’il faut par voiture », a indiqué Ibrahima Camara, le porte-parole des travailleurs de Conakry-Express.

La relance de Conakry-Express intervient également à un moment où les travailleurs du train se plaignent de leurs conditions de vie et de travail. Ils ont adressé récemment un mémorandum contenant plusieurs points de revendications au ministère des transports.

Selon Ibrahima Camara, ils reprennent le travail en attendant la réaction du ministre Aboubacar Sylla. « Le train a redémarré aujourd’hui, mais cela ne veut pas dire que nos problèmes sont réglés ou bien nos revendications sont satisfaites, non. Nous n’avons d’abord eu aucune suite favorable par rapport au mémorandum qu’on a adressé au ministre des transports. Mais puisque nous, on a toujours mis le travail en avant, on a décidé de reprendre le travail en attendant.

Nous attendons impatiemment la réaction du ministre par rapport à nos points de revendications et nos conditions de vie. En attendant, nous continuons à faire notre travail… Pour la bonne marche de ce train, il faut que le gouvernement remplisse un certain nombre de conditions. Si certains faisaient croire que notre mémorandum est un acte de sabotage, aujourd’hui on a montré, par le redémarrage du train, que ce n’est nullement un acte de sabotage. En même temps que nous continuons à revendiquer, on continue à travailler. Mais il faut aussi dire qu’un sac vide ne pas peut se tenir », précise Ibrahima Camara.

Ces travailleurs réclament notamment le paiement de leurs arriérés de salaires et l’amélioration de leur traitement.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél : 622919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin