Mory Salifou Fofana, chef du secteur cité CBK

Des habitants du quartier Simbaya, dans la commune de Matoto, ont fait une découverte horrible ce jeudi matin, 28 mai 2020. Ils ont retrouvé le corps sans vie d’un jeune homme, déchiqueté, sur les rails situés tout près de la cité CBK. Après les premiers constats, les services de sécurité privilégient la thèse d’un crime que les auteurs tenteraient de dissimuler, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters qui s’est rendu sur place.

Juste après la découverte macabre, le chef de secteur Mory Salifou Fofana a été saisi. Il s’est aussitôt rendu sur les lieux pour faire le constat, avant d’informer les services compétents. « J’ai été interpellé par le chef de la sécurité de la cité CBK. Aussitôt, je venu constater qu’il y a effectivement un corps sans vie sur les rails. Nous ne savons pas si c’est le train qui l’a tué ou si c’est quelqu’un qui l’a tué et a transporté le corps sur les rails pour faire croire que c’est un accident. Comme nous ne sommes pas des spécialistes en la matière, on a fait appel aux services compétents, notamment les médecins légistes et la Brigade anti-criminalité, tous sont venus faire le constat. C’est à eux de faire les enquêtes et déterminer la cause de sa mort », a confié l’autorité locale.

En plus de la Brigade de Répression du Banditisme (BRB) et la gendarmerie de Matoto, qui ont travaillé en collaboration avec un médecin légiste, le chef de section chargé des constats ferroviaires au commissariat spécial des chemins de fer de Guinée s’est également rendu sur les lieux. Et d’après les premiers constats, il estime que c’est un corps sans vie qui a été déposé sur les rails.

capitaine Almamy Bangoura

« Nous avons trouvé la BRB et la division criminelle de la gendarmerie de proximité de Matoto sur le terrain. Ils ont vérifié avec le médecin légiste de la CBK, ils ont dit que c’est un dépôt de corps. Mais, ce qui est curieux dans tout ça, c’est que le tronc et la tête se trouvent sur la voie, le reste est de l’autre côté avec le pied droit. Le pied gauche est retrouvé jusqu’à 200 mètres du lieu de dépôt et un bras se retrouve sur l’espace aménagé par la CBK. C’est assez curieux. Donc, nous avons ouvert une enquête qui est menée par la brigade criminelle de Matoto et la BRB. On cherche à savoir qui l’a déposé ici parce que pour le moment, on suppose que c’est un dépôt », a laissé entendre le capitaine de police, Almamy Bangoura.

Toutes les parties du corps ont été rassemblées et mises à la disposition des services de sécurité.

Mamadou Bhoye Laafa Sow Guineematin.com

Tél : 622919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin