Suite à la montée en flèche de l’insécurité ces derniers temps à Kissidougou, les services de sécurité se sont mis en branle pour traquer les bandits. C’est ainsi qu’ils ont réussi à mettre main sur 4 personnes accusées d’être impliquées dans plusieurs attaques enregistrées dans cette préfecture ainsi qu’à Dabola et à Kouroussa. Ces présumés bandits se trouvent dans les mains de la gendarmerie en attendant la fin de l’enquête préliminaire, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Kissidougou.

Selon nos informations, c’est dans la nuit du 19 mai 2020 que l’escadron mobile N°20, chargé de la répression du banditisme à Kissidougou, a interpellé le premier bandit présumé. Ce service de la gendarmerie a mis le jeune homme à la disposition de la compagnie mobile territoriale pour poursuivre les investigations. « Pendant nos investigations, il a été établi que le nommé Jean Louis Tounkara est celui qui a attenté, avec l’un de ses collègues, à l’intégrité physique d’un conducteur de taxi moto, en février 2019, dans la sous-préfecture de Fermessadou (Kissidougou).

Selon ses déclarations, ils ont déplacé le taxi-motards et l’ont envoyé jusqu’à un endroit isolé entre Fermessadou et un autre village, ils ont tiré sur lui et ont emporté sa moto. La victime avait été évacuée à Conakry pour des soins intensifs. Les deux bandits ont pris la direction de la Sierra Leone, ils ont vendu la moto et se sont partagé l’argent avant de rentrer à Kissidougou », a révélé le chef d’escadron Kandia Mory Dioubaté, le commandant de la compagnie mobile territoriale.

Suite aux déclarations de ce présumé bandit, trois autres personnes dont une femme ont été interpellées par la gendarmerie, ajoute ce responsable de la gendarmerie. « Il a déclaré que lui et son groupe ont opéré plusieurs fois à Kissidougou centre et ses périphéries, à Woulada dans la préfecture de Dabola et à Kourousssa… Il a cité certains de ses compagnons parmi lesquels nous avons réussi à arrêter trois personnes dont une femme. Nous sommes presqu’à la fin de la phase préliminaire et on va bientôt transférer le dossier au niveau du parquet du tribunal de première instance de Kissidougou qui va s’occuper du reste », a annoncé le chef d’escadron, Kandia Mory Dioubaté.

De Kissidougou, Niouma Paul Léno pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin