Aly Touré, procureur de la République près le Tribunal de Première instance de Kankan

L’on s’achemine vers un procès dans l’affaire de l’assassinat du jeune Ibrahima Sory Diallo, poignardé dans la nuit du 22 au 23 mai dernier au quartier Hérémakono 2, dans la commune urbaine de Kankan. La date du procès des cinq jeunes gens, présumés impliqués dans cette affaire, devrait être connue dans les prochains jours. L’annonce en a été faite par Aly Touré, Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Kankan, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les présumés assassins du collégien de 17 ans ont été identifiés et mis aux arrêts par les services de sécurité. Le principal suspect serait le nommé Mamady Bamba, qui aurait poignardé celui qu’on appelait affectueusement Gouverneur. Ils sont détenus actuellement à la brigade de recherche de la gendarmerie de Kankan.

Une semaine après les faits, le Tribunal de Première instance de Kankan s’est saisi du dossier. Selon le procureur, les cinq compagnons d’infortune, âgés de 20 à 25 ans, ont été suffisamment entendus sur procès verbal. « Sur nos instructions, la gendarmerie, en relation avec la police, a travaillé durement et ils ont interpellé cinq (5) individus. Ils ont été conduits dans les locaux de la police judiciaire, notamment à la brigade de recherche. Ils ont été suffisamment entendus sur procès-verbal ».

La victime et les présumés assassins étant tous des habitants du même secteur, la piste d’un règlement de compte n’est pas écartée, affirme-t-on. « La gendarmerie a poussé le travail. Elle a fait même une enquête de voisinage. Des témoins oculaires de la scène ont été entendus. Tout ça a été compilé dans un procès verbal qui nous a été transmis ce mercredi », a fait savoir le procureur.

Sans vouloir rentrer dans les détails, alors que le dossier est en instruction, Aly Touré assure que tout est entrain d’être mis en œuvre pour la ténue d’un procès dans les prochains jours. « Nous avons saisi le juge d’instruction. Nous lui avons expliqué toute l’urgence de cette affaire et la nécessité de procéder à un jugement le plus rapidement que possible pour que les citoyens de Kankan soient rassurés de l’évolution de ce dossier. Donc, on va fixer la date du procès très bientôt », a promis l’empereur des poursuites.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin