Mamadou Aliou Laly Diallo, maire de la commune urbaine de Labé

Pour le maire de la commune urbaine de Labé, Mamadou Aliou Laly Diallo, l’augmentation vertigineuse et unilatérale du prix de la viande dont le kilogramme est vendu aujourd’hui à 45 mille francs guinéens au marché central constitue « une mauvaise foi des bouchers » qui, depuis l’année dernière, avaient conclu un accord de concertations préalables avec les autorités communales, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Le maire de la commune urbaine de Labé, Mamadou Aliou Diallo vient de déclarer avoir été surpris d’apprendre des citoyens que le prix du kilogramme de viande de bœuf connait actuellement une hausse vertigineuse au marché central où le consommateur est obligé de débourser 45 mille francs guinéens pour s’en procurer.

« Nous avons été informés par les citoyens que le prix de la viande a augmenté. Je rappelle que l’année dernière, nous avons invité l’ensemble des bouchers et les responsables pour échanger. On s’était entendu avec eux sur PV qu’à chaque fois que le problème de rareté se posait ils allaient venir nous rencontrer pour qu’on en discute en vue de voir la mesure appropriée à prendre. Mais, c’est ce qu’ils ont violé » regrette le maire de la commune urbaine de Labé, Mamadou Aliou Laly Diallo.

Sur la question, le conseil communal de Labé n’entend pas se laisser faire. Le maire de la commune urbaine a, une nouvelle fois, convié les bouchers et les responsables de leur coopérative à une rencontre de concertation et de relecture de l’accord signé entre les deux parties l’année dernière qui aura lieu le lundi, 1er juin 2020, à la Mairie de Labé.

« Nous allons leur rappeler ce qu’on s’était l’année dernière et leur demandé de respecter cet accord. Nous disons qu’il y a eu exagération. Mais, avant de les rencontrer, nous tenons à rappeler une chose : le problème de prix n’est pas tellement maitrisé en Guinée. Il y a une augmentation considérable de prix au niveau du marché. Pour ce qui concerne les bouchers, comme la boucherie relève de la commune, à partir du moment où ils ont violé notre accord, nous disons que c’est une mauvaise foi » conclu le maire de Labé.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Contacts : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin