Dr. Mamadou Hady Diallo, DPS Labé

Après la découverte d’une femme positive au coronavirus dans le district de Konkoren, sous-préfecture de Taran, en provenance de Conakry, les autorités sanitaires avaient engagé une opération de recherche de contacts. C’est dans cette dynamique que trois (3) contacts étroits de la dame ont été mis en quatorzaine alors que le centre de santé de Konkoren a été fermé. L’information a été confirmée dans la journée de ce mardi, 2 juin 2020, par le directeur préfectoral de la santé de Labé, rapporte un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La femme positive retrouvée à Labé récemment a été évacuée au CREMS de Kindia pour une prise en charge. Selon nos informations, trois (3) contacts directs de la dame ont été mis en quatorzaine pour une observation.

Interrogé à ce sujet, Dr Mamadou Hady Diallo, directeur préfectoral de la santé de Labé, est largement revenu sur la façon dont les choses se sont produites après la découverte de la femme positive au coronavirus. « C’est hier qu’on nous a informés d’un cas positif de COVID-19 venu de Conakry. Il s’agit d’une femme dont le mari travaille dans un de nos postes de santé, en l’occurrence Konkoren, dans la sous-préfecture de Taran. Immédiatement, on a pris toutes les dispositions et à bord d’une ambulance, elle a été envoyée à Kindia. Le même jour, on a identifié les contacts très étroits, qui sont au nombre de trois, et on a aussi désinfecté les locaux à travers notre hygiéniste avant de fermer le poste de santé pendant deux semaines en attendant de savoir clair sur le statut des trois contacts. En ce qui concerne les trois contacts étroits, on va assurer leur suivi pendant 14 jours. Si pendant ce temps, ces trois personnes ne manifestent aucun signe du COVID-19, on aura estimé que les autres sont indemnes de la maladie », a indiqué le directeur préfectoral de la santé de Labé.

Il faut souligner qu’actuellement, la Direction Préfectorale de la Santé est en étroite collaboration avec le syndicat des transporteurs pour retrouver non seulement les trois autres passagers avec lesquels la femme a voyagé de Conakry jusqu’à Labé, mais aussi ceux avec lesquels elle a voyagé de Labé jusqu’à Konkoren, même si on ignore leur nombre.

Pour rappel, c’est la deuxième fois qu’une personne testée positive à Conakry se retrouve à Labé. Le premier cas était un militaire, venu payer des pensionnés au camp militaire Elhadj Oumar Tall de Labé.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin