Au même titre que les leaders religieux, la presse locale de Kindia durement frappée par le nouveau coronavirus. Au moins sept journalistes ont été testés positifs à la maladie et six d’entre eux sont en traitement au Centre de Recherche en Epidémiologie, Microbiologie et Soins Médicaux (CREMS) de Pastoria.

Parmi ces malades, figure Joseph Bangoura, journaliste à Kania Zik FM à Kindia. Notre confrère s’est adressé aux guinéens et en particulier aux citoyens de Kindia d’aller se faire dépister pour connaitre leur statut.

Après Conakry, la région de Kindia est le 2ème foyer du coronavirus en Guinée. Dans son adresse aux citoyens, Joseph Bangoura a invité à croire à l’existence de la maladie pour éviter le pire à notre pays. « La Guinée est une appartenance commune ! Nous avons tous le devoir de la protéger et nous protéger aussi. Depuis la déclaration de cette pandémie dans le monde, ce sont des milliers de morts qui sont enregistrés dans divers pays. Même notre chère Guinée a perdu certains de ses fils, d’autres ont été sauvés de la pandémie grâce au dynamisme et à l’expertise de nos personnels de santé. L’existence de la pandémie en Guinée est une réalité. Une réalité dont je suis victime, tout comme 5 autres journalistes alités au CREMS de Pastoria ici à Kindia. Vu les dégâts causés dans le monde par la COVID19, je me suis donné le double devoir d’aller me faire dépister pour ma part de contribution dans le cadre de l’éradication de la pandémie dans ma préfecture ainsi que dans toute la Guinée. C’est suite à ce dépistage volontaire que j’ai été déclaré positif au Covid-19 et admis au CREMS. Aujourd’hui, je suis alité à Pastoria où nous sommes bien traités par un personnel soignant de haut niveau… De nos jours, la ville de Kindia est fortement frappée par la pandémie. L’unique solution pour finir avec ce virus, est d’aller se faire dépister volontairement pour connaître son statut en respectant les mesures barrières. Cette noble action consiste à se sauver et sauver des vies parentales et d’autrui », a indiqué notre confrère.

 

Par ailleurs, Joseph Bangoura rassure ses compatriotes du rôle des centres de traitement dans une prise en charge rapide des malades. « Nous étions malades avant que nous ne soyons hospitalisés au CREMS. Mais aujourd’hui, Dieu merci, nous sommes en bonne santé par rapport à ceux qui refusent d’aller se faire dépister. Cette pandémie est loin d’être de la politique. Elle est loin d’être le mensonge. Alors, ceux qui disent que coronavirus n’est pas une réalité se trompent. Et c’est le moment qu’ils se détrompent. Parce que la place d’une personne malade c’est à l’hôpital et non dans les quartiers pour aggraver la situation et mettre son entourage en danger. L’hôpital n’est pas une boucherie où on tue les gens, mais plutôt où on soigne ».

Parlant des conditions de prise en charge, Joseph Bangoura a magnifié les efforts du personnel soignant du CREMS de Pastoria. « Ici à Pastoria, le CREMS regorge d’un personnel vraiment dynamique, mais aussi prêt à sauver des vies, car il en a sauvé beaucoup depuis le début de cette pandémie. Un personnel comme celui du CREMS de Pastoria constitue une fierté pour la Guinée et les guinéens. Les dispositions pour satisfaire les patients sont rassurantes. Les produits utilisés sont efficaces pour mettre un terme à la pandémie… Méfions-nous des fausses informations qui dénigrent nos médecins en cette période de crise sanitaire. Ils sont bien outillés pour sauver la vie des guinéens contre cette pandémie. La vérité est que le personnel du CREMS Kindia est disponible et nous donne de l’espoir sans cesse de retrouver bientôt nos familles en bonne santé. Pour le manger, les patients sont rois… ».

Enfin, ce journaliste invite les citoyens au respect des mesures d’hygiène sanitaire et demande de ne pas tomber dans la stigmatisation des malades et de leurs contacts.

A la date d’aujourd’hui, 04 juin 2020, la radio Kania Zik FM compte 3 cas positifs. Egalement trois autres cas à la radio rurale. Pour sa part, Sabari Fm Kindia comptait un technicien positif ; mais, qui est déjà sorti guéri.

En République de Guinée, il y avait déjà plus de deux mille neuf cent cas, exactement 3 933 cas confirmés au laboratoire, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire, parlant des résultats des prélèvements effectués le 02 juin 2020.

Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin