Compagnie de la Gendarmerie de Mandiana

Un présumé trafiquant de faux billets est tombé dans les filets de la gendarmerie routière de la sous-préfecture de Kiniéran, située à 75 kilomètres de la préfecture de Mandiana. Mohamed Kourouma, qui se rendait à Kiniéran centre, a été pris la main dans le sac, dans la nuit du mercredi au jeudi 4 juin 2020, en possession d’une mallette remplie d’argent, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Depuis l’attaque d’une boutique de transfert d’argent à Kankan le lundi dernier, les services de sécurité sont en alerte maximale pour mettre main sur les auteurs de cette attaque en pleine journée. C’est dans cette dynamique que le jeune Mohamed Kourouma, originaire de la préfecture de Faranah, a été mis aux arrêts par la gendarmerie à Kiniéran. Il était en possession d’une mallette remplie de faux billets.

Selon nos informations, il a aussitôt été conduit dans les locaux de la gendarmerie de Mandiana pour être entendu. Dans son audition, il aurait nié avoir un lien avec l’attaque survenue à Kankan.

Pour le moment, on ne connait pas le montant exact contenu dans la mallette. Notre source ajoute que le jeune Mohamed Kourouma reconnait travailler avec un complice du nom de Fodé Traoré dans le trafic de faux billets qui est introuvable.

Selon lui, il devait se rendre dans la sous-préfecture de Faralakô dans l’intention d’escroquer un certain Souleymane Diakité, commerçant de profession. Dans un premier temps, il devait échanger 100 millions à 50 millions GNF avec le commerçant. Plus tard, la même opération devrait se faire de 100 millions à 200 millions GNF avec ce commerçant.
Joint au téléphone par le commandant de la gendarmerie de Mandiana, le commerçant Souleymane Diakité a confirmé être à l’attente de Mohamed Kourouma qui devait l’aider à échanger son argent.

Après son audition, le commandant de la gendarmerie a ordonné à ce que Mohamed Kourouma soit déferré devant la justice de paix de Mandiana.

Le juge de paix par intérim de Mandiana, Lansana Soumah, a fait savoir que le parquet du tribunal de première instance de Kankan a été saisi pour approfondir l’enquête et éventuellement voir si Mohamed Kourouma n’a pas de lien avec les présumés bandits qui ont attaqué la boutique à Kankan.

Mamady Konoma Keïta et Abdoulaye N’koya Sylla pour Guineematin.com

Tél : (00224 625 81 03 26)

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin