C’est maître Alpha Yaya Dramé, avocat au Barreau de Lille, qui a signé la plainte au nom et pour le compte du FNDC, représenté par Adourahamane SANO, Sékou KOUNDOUNO, Ibrahima DIALLO, Me Abdoul Kabélé CAMARA, Cellou Dalein DIALLO, Sidya TOURÉ, Dr. Ousmane KABA et Dr. Faya Lansana MILLIMONO.

Le Front National pour la Défense de la Constitution demande à Jean-Claude BROU, président de la Commission de la CEDEAO, de mettre en demeure les autorités guinéennes qui veulent changer à leur guise la loi électorale, quelques mois seulement avant l’élection présidentielle qui devrait mettre fin au régime Alpha Condé.

Comme on le sait, l’article 2.1 du Protocole A/SP1/12/01 sur la Démocratie et la Bonne Gouvernance dispose : « Aucune réforme substantielle de la loi électorale ne doit intervenir dans les six (6) mois précédant les élections, sans le consentement d’une large majorité des acteurs politiques ». Or, le pouvoir de Conakry veut changer la loi électorale, alors que le premier tour de l’élection présidentielle est attendu dans moins de cinq mois, précisément au mois d’octobre prochain.

Guineematin.com vous propose de cliquer sur le lien suivant pour visionner cette plainte :

Le FNDC à Jean-Claude BROU, président de la Commission de la CEDEAO

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin