Honorable Saîkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

Les messages de compassion continuent de se faire entendre au sein de la classe politique guinéenne, suite au décès de l’ambassadeur des Etats-Unis en Guinée. Simon Henshaw est décédé dans la soirée du mardi, 9 juin 2020, à sa résidence, à Conakry, des suites d’une crise cardiaque.

Saïkou Yaya Barry, le secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines (UFR), a réagi au décès du diplomate américain au cours d’un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com ce mercredi, 10 juin 2020. Il regrette la perte d’un grand combattant de la démocratie qui a rempli sa mission en Guinée.

« Je retiens de lui, un homme qui a quand même essayé de faire en sorte que la démocratie continue son encrage en Guinée. Il a voulu amener le pouvoir à reconnaître les principes démocratiques tout en faisant une bonne pédagogie en la matière. Je crois qu’à l’instar de beaucoup de ses pairs d’Europe, il a essayé de se battre pour que notre pays soit un pays suffisamment démocratique. Quelque chose qui n’est aujourd’hui en raison de l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir. Donc, c’est quelqu’un qui a rempli sa mission en République de Guinée.

J’ai été particulièrement marqué par sa franchise. A des moments, et de façon pédagogique, il faisait une bonne sensibilisation auprès des gouvernants surtout. Bien qu’il le faisait à l’opposition, mais il le faisait auprès des gouvernants sachant bien que c’est eux qui sont à la dérive démocratique. Malheureusement, quand on ne comprend rien, on ne comprend absolument rien. C’est ce qui m’a marqué, surtout ses sorties médiatiques mais aussi ses démarches vers les leaders politiques pour s’imprégner de leurs conditions de travail politique.

Il était très présent chez Sidya Touré par exemple. Je le voyais venir, poser des questions, faire des suggestions pour que les choses changent dans notre pays. Mais, je sais qu’il est parti avec beaucoup de regrets en raison du fait que ce gouvernement d’Alpha Condé a toujours été obtus aux propositions et aux suggestions qu’il faisait. J’adresse mes condoléances les plus attristées à sa famille biologique, mais aussi au pays qui l’a amené en Guinée pour qu’on puisse le connaître, connaître ses actions. Et au peuple de Guinée qui aurait voulu le voir continuer le combat avec nous afin que la démocratie soit une réalité dans notre pays », a déclaré l’opposant.

Propos recueillis par Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin