Mandiana : un présumé voleur échappe de justesse à un lynchage

Compagnie de la Gendarmerie de Mandiana

Un jeune homme de 20 ans a échappé de justesse à un lynchage dans la nuit du jeudi à ce vendredi, 12 juin 2020, à Mandiana. Accusé de vol, l’intéressé a été copieusement molesté avant d’être remis aux services de sécurité, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

C’est à 3 heures du matin que Moussa Koulibaly a été surpris en train de cambrioler une boutique avec un de ses amis au quartier Château d’eau, dans la commune urbaine de Mandiana. Son complice a pris la fuite et lui a été appréhendé. C’est Mamady Kourouma, un citoyen de ce quartier, qui a permis cette arrestation. « Quand je suis rentré à 3h du matin, j’ai vu une moto TVS garée non loin de la boutique. D’abord, j’ai pensé que c’était un coureur de jupon qui était là. Mais je me suis dit ensuite ça pourrait être aussi un cambrioleur. Entre-temps, j’ai entendu des mouvements dans la boutique, ils étaient deux à l’intérieur. Quand ils sont sortis, Moussa Koulibaly s’est dirigé vers là où était garée leur moto, mais j’avais pris le soin de déplacer la moto. C’est ainsi qu’on l’a pris. Et son complice a pris la fuite », explique Mamady Kourouma.

Après son interpellation, Moussa Koulibaly a été copieusement battu par un groupe de citoyens, avant d’être conduit à l’hôpital préfectoral de Mandiana. Après les soins qu’il a reçus à l’hôpital, le jeune homme a été mis à la disposition de la police. Il assure qu’il n’est pas un voleur mais qu’il était parti accompagner une fille. « Je ne suis pas un voleur. J’accompagnais une fille du nom de Fatoumata, que j’ai prise en cours de route, chez elle. C’est elle qui m’a demandé de garer la moto à mi-chemin et continuer à pied pour ne pas attirer l’attention de son père. C’est pourquoi j’ai garé ma moto à cet endroit. A mon retour, un jeune m’a dit de ne pas toucher la moto, que je suis un voleur. Du coup, je suis allé réveiller ma mère pour l’en informer. Quand je suis revenu avec elle, ils m’ont pris et m’ont frappé, ils voulaient me tuer », a-t-il dit.

Une version que dément catégoriquement le propriétaire de la boutique cambriolée. Selon Louncény Bérété, le téléphone avec lequel il fait le transfert de crédits a été retrouvé dans les mains de Moussa Koulibaly. « Quand j’ai été du cambriolage de ma boutique, je me suis immédiatement rendu sur les lieux et j’ai trouvé des marchandises et mon poste téléviseur dehors. Après, on a vu Moussa Koulibaly et sa mère en train de venir récupérer sa moto. Lorsqu’on l’a pris, mon téléphone de transfert qui était dans sa poche est tombé. Donc c’est comme ça qu’on a compris qu’il est impliqué dans l’opération », a-t-il laissé entendre.

La police, qui détient Moussa Koulibaly, a ouvert une enquête pour en savoir plus sur ce cambriolage.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Tel : 625810326

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS