Un chauffeur d’un minibus a tué un coupeur de route armé qui tentait de sévir contre lui et ses passagers. L’acte s’est passé à l’aube de ce lundi, 15 juin 2020, dans la sous-préfecture de Kolenten (préfecture de Kindia). C’est l’arme que détenait le bandit qui a servi à lui ôter la vie, a appris Guineematin.com à travers un de ses correspondants basés à Kindia.

Depuis plusieurs semaines, les braquages sont récurrents entre Mamou et Kindia, et entre Kindia et Coyah. Des individus armés circulant en motos immobilisent souvent des véhicules de transport et dépouillent les chauffeurs et les passagers de tout ce qu’ils possèdent avant de disparaître. C’est ce qu’ils ont voulu faire ce lundi matin également, mais cette fois leur opération a tourné au vinaigre pour eux. Selon les informations confiées à notre rédaction, l’attaque a eu lieu à 4 heures du matin à 50 kilomètres de la ville de Kindia, précisément dans le district de Maléya Foula, relevant de la sous-préfecture de Kolenten.

Trois hommes, dont un portant une arme de guerre, ont immobilisé un minibus transportant des passagers. Deux d’entre eux se sont mis à fouiller le véhicule pendant que le troisième qui est armé les surveillait. Entre-temps, une dame a demandé à se mettre à l’aise. L’individu armé a décidé de l’accompagner et en a profité pour se mettre aussi à l’aise. Et c’est le moment choisi par le chauffeur du véhicule pour l’attaquer. La bagarre entre les deux hommes a débouché sur la mort du bandit, tué par son propre arme, selon le sous-préfet de Kolenten, Alsény Savané.

« J’ai été appelé vers de 6 heures 40’ par le commandant adjoint de la brigade de gendarmerie de Kolenté, qui m’a annoncé qu’un véhicule a été attaqué par des coupeurs de route. Selon lui, au moment de l’attaque, l’un des coupeurs qui détenait l’arme, a été attaqué par le chauffeur pendant qu’il urinait. Et au cours de leur bagarre, la main de l’un d’eux a pressé sur la détente et la balle a touché le bandit au niveau de la tête, il a rendu l’âme. Les deux autres bandits, qui fouillaient le véhicule, ont voulu prêter mainforte à leur coéquipier, mais ils ont été à leur tour attaqués par les passagers et ont pris la fuite », explique le sous-préfet, précisant que les coupeurs de route ont abandonné leur arme et leur moto pour se sauver.

Saisi de l’affaire, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kindia, Amadou Diallo, a ordonné le déploiement d’une équipe d’agents de santé et de sécurité sur les lieux pour en savoir plus sur cette situation. Pour le moment, le corps de l’assaillant est à la disposition des autorités de la sous-préfecture de Kolenten.

De Kindia, Mohamed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin