Affrontements à Koyamah (Macenta): au moins 30 blessés, dont 5 militaires (sous-préfet)

Comme annoncé précédemment, des affrontements inter-communautaires au tour d’un bas-fond ont eu lieu ce mardi, 23 juin 2020, dans la sous-préfecture de Koyamah (Macenta), située à la frontière avec le Libéria. Joint au téléphone par le correspondant de Guineematin.com basé à N’zérékoré, le sous-préfet de Koyamah parle d’au moins 30 blessés, dont 5 militaires.

Selon nos informations, tout est parti d’un différend autour d’un bas-fond. Des scènes de violences y ont été enregistrées, faisant plusieurs blessés et des dégâts matériels importants.

Interrogé à ce sujet, le sous-préfet de Koyamah, le Commandant Sékou Condé a apporté des précisions sur le bilan de face-à-face. « Effectivement, il y a eu affrontements entre deux communautés autour d’un bas-fonds conflictuel dont chacun se réclame propriétaire. Donc, c’est ce qui a entraîné des blessés graves entre eux. Il y a eu quelques 30 blessés, dont 8 blessés graves, 8 blessés par balles de calibre 12. Au rang des forces de l’ordre, il y a 5 qui sont atteints également par calibre 12 », a indiqué le sous-préfet.

La situation semble avoir été être maîtrisée dans l’après-midi, rassure le sous-préfet. « Maintenant, la situation est en train de se calmer grâce à l’intervention de l’armée et du renfort qui est arrivé de Macenta ».

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : 00224 620 16 81 6/666 89 08 77

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS