Les mosquées et églises ont été rouvertes sur certaines parties de la Guinée après une trêve obligatoire de près de 3 mois causée par le coronavirus. Après la reprise officielle le lundi dernier, les fidèles musulmans de Labé ont effectué la première prière collective du vendredi ce 26 juin 2020. Les mesures barrières édictées par les autorités sanitaires n’auront été que partiellement suivies, a constaté sur place Guineematin.com à travers son correspondant préfectoral.

Ce vendredi, jour de prière hebdomadaire chez le fidèle musulmans, a été une occasion pour plusieurs fidèles de rallier la grande mosquée Karamoko Alpha Mo Labé pour s’acquitter de ce devoir religieux. Mais à plusieurs endroits, les gestes barrières n’étaient pas respectés. Si à l’intérieur de la mosquée, la distanciation était de mise, dans la cour, c’était le contraire. Les fidèles musulmans étaient assis les uns aux côtés des autres sans tenir compte de la distanciation physique.

Au-delà de cette situation, le constat révèle que certains fidèles musulmans sont restés réticents face aux dispositifs mis en place au niveau des différentes portes d’entrée. Même s’il y avait des kits sanitaires installés à ces endroits auprès desquels des jeunes assurent la garde pour guider les fidèles, il y en a qui ne s’y sont pas pliés.

Toutefois, l’imam a axé son sermon sur la maladie du Covid-19. Le message de sensibilisation de l’imam, d’une courte durée, a rappelé les fidèles le respect des mesures sanitaires pour éradiquer la pandémie en Guinée. Des prières et bénédictions ont ponctué cette prière de vendredi.

Après plusieurs mois de fermeture, la grande mosquée de Labé, comme tant d’autres dans la région, a rouvert ses portes pour la grande joie des fidèles massivement présents. Il reste à savoir si les citoyens vont prendre conscience en respectant scrupuleusement les gestes barrières.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin