Comme annoncé précédemment, trois enfants ont trouvé la mort et trois autres sont tombés malades cette semaine à Koubia, après avoir reçu un vaccin contre la rougeole. Les trois derniers, qui avaient été conduits d’urgence à l’hôpital régional de Labé, se portent mieux aujourd’hui. C’est ce que leurs parents et les responsables de la pédiatrie du centre hospitalier ont confié à un correspondant de Guineematin.com basé à Labé.

C’est dans la soirée du mercredi, 24 juin 2020, que ces trois enfants en provenance de la sous-préfecture de Matakaou, dans la préfecture de Koubia, ont été admis à l’hôpital régional de Labé. Selon les explications de leurs parents, ils sont tous tombés gravement malades après avoir reçu un vaccin contre la rougeole. Quelques jours après leur hospitalisation, tous les trois vont mieux, à la satisfaction de leurs parents.

madame Hawaou Diallo

« J’habite dans la localité de Dara Niannou, dans la sous-préfecture de Matakaou. Mon enfant est âgé de seulement trois mois. Elle s’appelle Habibatou Diallo. Avant qu’elle ne reçoive le vaccin, elle ne souffrait de rien. Mais après avoir reçu le vaccin, de 12 heures jusqu’à 6 heures du matin, elle n’a pas tété. C’est seulement à 8 heures qu’elle a repris le sein un peu. Après, elle a commencé à faire la diarrhée ; des selles d’une couleur jaune dans un premier temps, puis noire par la suite. Ça nous a beaucoup inquiétés. Mais comme les responsables en charge de la santé nous ont dit de venir à l’hôpital régional pour une assistance sanitaire gratuite, on a décidé de venir ici avec mon bébé. Certaines de mes voisines ont refusé cette option mais nous, nous avons accepté de venir. Et Dieu merci, aujourd’hui ça va beaucoup mieux, on va regagner notre village ce samedi. On ne nous a rien dit sur la cause de leur maladie, mais nous pensons que c’est en rapport avec le vaccin qu’ils ont pris », a confié madame Hawaou Diallo.

Madame Fatoumata Binta Diallo

De son côté, madame Fatoumata Binta Diallo reste encore à l’hôpital où son bébé continue son traitement. Mais elle se réjouit déjà de son état qui s’est amélioré. « Mon enfant a que cinq mois. Depuis qu’il est né, il n’est pas bien portant. Mais, c’est lorsqu’il a reçu ce vaccin cette semaine, que son état de santé s’est aggravé. Il avait une forte fièvre et faisait la diarrhée. Mais heureusement, son état est stable aujourd’hui », a-t-elle indiqué.

Mamadou Malal Diallo, responsable du service pédiatrie de l’hôpital régional de Labé

Mais contrairement à la version des parents, le responsable du service pédiatrie de l’hôpital régional de Labé a laissé entendre que la maladie de ces enfants n’a aucun rapport avec le vaccin qu’ils ont pris. « Nous avons reçu le mercredi dernier, trois enfants en provenance de Koubia et nous les avons examinés. Au cours de l’examen, il ressort que deux d’entre eux, leur état était satisfaisant. On a appris qu’il y a l’un d’eux qui a fait de la diarrhée au préalable, mais pratiquement il avait pu récupérer.

On a fait les bilans nécessaires et on les a libérés. Mais le troisième enfant souffre d’une malnutrition aiguë sévère, nécessitant donc une hospitalisation. Il est suivi à la pédiatrie et son état clinique s’améliore. Mais, les diagnostics que nous avons faits n’ont montré aucun rapport avec un quelconque vaccin », a dit Mamadou Malal Diallo, qui ne précise pas cependant ce qui a provoqué la maladie des deux premiers enfants, qui sont déjà guéris.

Aux dernières nouvelles, on apprend qu’une mission conduite par le directeur régional de la santé de Labé, en compagnie du coordinateur national du programme élargi de vaccination, séjourne actuellement à Koubia. Ces responsables sanitaires cherchent à savoir ce qui aurait causé la mort des trois enfants qui sont décédés et la maladie des autres qui ont été hospitalisés à Labé.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guinéematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin