Après trois mois de fermeture due à la crise sanitaire liée au coronavirus, l’école guinéenne rouvre partiellement ses portes demain, 29 juin 2020. Pour cette première phase, ce sont les élèves en classe d’examen et les étudiants qui sont appelés à reprendre le chemin des classes. Dès après l’annonce de la réouverture partielle des écoles, il y a deux semaines, les préparatifs ont commencé dans les établissements scolaires. C’est le cas notamment du lycée Léopold Sédar Senghor de Yimbaya, dont le censeur a accordé un entretien à un journaliste de Guineematin.com dans la journée du samedi, 27 juin 2020. Mamady Kankou Keïta assure que tout est mis en place pour la reprise effective des cours dès la première journée.

 

« Nous avons fait la toilettage de la cour, les salles de classe sont au moins balayées. Les kits de lavage sont disponibles au moins dans les différents bureaux avec des savons qui puissent permettre le lavage des mains à la rentrée et à la sortie des élèves. La distanciation aussi est respectée dans les salles de classe : on a mis par classe dans l’intervalle de 20 à 25 élèves,  c’est ce qui nous a donné au moins un nombre de 22 groupes pédagogiques pour les terminales. Initialement, on avait 10 classes de terminale mais avec ce découpage, on a 22 classes maintenant de 20 à 25 élèves par classe », a-t-il indiqué.

 

Dans certaines écoles, notamment de l’intérieur du pays, l’augmentation du nombre de groupes pédagogiques a entraîné un manque d’enseignants. Mais tel n’est pas le cas au lycée Senghor de Yimbaya, selon le censeur. « Au total, on a 46 enseignants en situation de classe. Mais puisque chez nous les cours reprennent uniquement dans les classes de terminale, nous n’aurons besoin que de 38 enseignants. Ce qui veut dire que nous n’allons pas utiliser tous nos professeurs. Donc, on ne se plaint pas à ce niveau. On a reçu aussi des bavettes qui sont dans mon bureau et l’établissement a été désinfecté, c’est pourquoi vous remarquerez que les herbes même commencent à mourir. Donc, nous sommes prêts pour reprendre les cours le lundi », a laissé entendre Mamady Kankou Keïta.

 

 

Fatoumata Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin