Contrairement à d’autres écoles de Guinée, le collège d’Ansoumanyah, un quartier relevant de la commune urbaine de Dubréka, n’a pas rouvert ses portes ce lundi, 29 juin 2020. Initialement prévue aujourd’hui pour tous les élèves en classe d’examen du pays, la réouverture des classes a été reportée d’une semaine dans cet établissement scolaire, a constaté un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place.

A l’image de leurs collègues des autres écoles du pays, les élèves en classe de 10ème année du collège Ansoumanyah ont rallié leur établissement scolaire ce lundi matin dans le but de reprendre les cours, après trois mois de fermeture des classes due à la crise sanitaire liée au coronavirus. Mais, le principal de l’établissement leur a demandé de rentrer tranquillement à la maison pour revenir le lundi prochain. Michel Camara a expliqué que la reprise des cours dans cette école a été reportée d’une semaine en raison du manque de kits de lavage des mains.

« Si vous voyez que nos élèves ne sont pas encore dans les classes, c’est parce que nous avons reçu hier un communiqué de la DPE de Dubréka, nous disant que par manque de kits sanitaires, il est jugé nécessaire de repousser cette réouverture des classes jusqu’au lundi, 6 juillet 2020. C’est pourquoi à mon tour, j’ai sensibilisé les encadreurs et élèves de mon établissement en leur expliquant que les cours reprendront le lundi prochain pour insuffisance de kits sanitaires », a indiqué le principal de ce collège.

Les élèves et les enseignants de cette école doivent donc attendre une semaine encore pour pouvoir reprendre les cours. Mamadou Keïta, professeur de Français au collège d’Ansoumanyah, espère que cette nouvelle date sera respectée pour bien des élèves.

Mamoudou Keita, professeur de Physique au lycée Ousmane Camara

« Même si la réouverture des classes a été repoussée pour le lundi, 6 juillet 2020, je suis réconforté. Parce que j’avais hâte de retrouver mes élèves pour leur donner espoir qu’ils feront leur BEPC dans la sérénité. Vraiment, je suis très content du fait que les autorités en charge de l’éducation nationale travaillent d’arrache-pied afin que tous les établissements du public soient suffisamment dotés de kits sanitaires. Cela me rassure à plus d’un titre », a dit l’enseignant.

Même son de cloche chez Jeannette Kolié, élève en classe de 10ème année dans cette école. Même si elle est fatiguée de rester à la maison, elle se réjouit tout de même que les autorités veuillent préserver la santé des élèves. « Pour cette reprise des cours, je suis franchement contente parce que j’avais commencé à perdre espoir pendant les trois mois de fermeture des écoles. Je vois aussi que l’Etat se soucie de l’état de santé des élèves et de tous ceux qui se retrouvent dans les établissements scolaires. Parce que la reprise des cours qui était prévue ce 29 juin, a été ramenée encore au 6 juillet prochain à cause de manque de kits sanitaires », a dit cette candidate au BEPC.

A noter que le collège d’Ansoumanyah n’est pas la seule école à avoir reporté la reprise des cours à cause du manque de dispositifs de prévention contre le coronavirus.

Léon Kolié pour Guineematin.com

Tel : 661 74 99 64 / 629 88 37 75

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin