Depuis quelques jours, des tombes situés dans les cimetières de Tintinkolé et de Damba, dans la commune urbaine de Dinguiraye, connaissent une série de profanations. Le dernier cas en date s’est produit dans la nuit du vendredi au samedi, 26 juin 2020, où des corps ont été exhumés et sectionnés, rapporte un des correspondants de Guineematin.com basé en Haute Guinée.

Cela fait au moins une semaine que certains cimetières de Dinguiraye sont victimes d’agressions. Plusieurs tombes ont été profanées nuitamment. C’est le cas des cimetières de Tintikolé et Damba où reposent plusieurs descendants de l’illustre Elhadj Oumar Tall.

Nanamory Kouyaté, chef du quartier Cimetière, où se trouvent Tintinkole et Damba, parle d’une vraie menace. « C’est une vraie menace. Quand nous avons retrouvé ces corps déterrés, nous avons informé les autorités, le préfet et le maire. Après le constat, ils nous ont autorisés à enterrer les corps. Au cours de cette semaine, nous avons enregistré trois profanations de tombes au même endroit. Des corps ont été dépouillés de certaines parties. Nous avons demandé au préfet de nous aider », a indiqué monsieur Kouyaté.

Joint au téléphone, le préfet de Dinguiraye, le Lieutenant-colonel Mamadou Lamarana Diallo, a déploré cet état de fait avant de dire que des dispositions seront prises pour sécuriser ces cimetières. « Cela n’est pas le travail d’un être humain qui est conscient qu’il va mourir un jour. Mais, toutes les dispositions seront prises pour sécuriser les lieux », a-t-il laissé entendre.

Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Tel : 625 81 03 26

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin