La reprise des cours n’a pas été effective ce lundi, 29 juin 2020, dans la plupart des écoles privées de Labé. Et pour cause, les enseignants de ces établissements scolaires sont en grève à l’appel du SYNEPGUI. Le syndicat national des enseignants du privé de Guinée ont invité ses membres à ne pas reprendre les cours jusqu’au paiement de leurs salaires au compte des mois pendant lesquels les écoles sont restées fermées à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus. Et cet appel a été largement entendu par les enseignants du privé de Labé, a constaté un correspondant de Guineematin.com dans la ville.

Du complexe scolaire Saint André à celui de Daka 2, en passant par le groupe scolaire Saïkou Baldé, le constat est le même. Partout, les cours n’ont pas du tout repris puisque les enseignants n’ont pas répondu présent. Au groupe scolaire Bhoundou Ghandal, les cours ont repris ce lundi, mais là aussi ce n’est pas totalement. Selon le proviseur Thierno Diallo, c’est seulement les élèves de la 6ème année qui ont fait cours. Les enseignants des classes de 10ème année et de terminale ont tous brillé par leur absence.

Elhadj Mamadou Bobo Diallo, le proviseur du lycée Yacine Diallo

Au complexe scolaire Yacine Diallo, les classes de terminale sciences sociales et sciences mathématiques ont fait cours dans la matinée. Mais les autres n’ont pas de professeurs. « Au niveau du secondaire, nous avons deux classes de 10ème années. Les élèves sont venus massivement mais sur les deux enseignants qui étaient programmés le matin, un seul a répondu présent. Mais au niveau des terminales, les deux classes fonctionnent normalement. Les mesures barrières sont aussi respectées. Devant chaque classe, il y a un surveillant muni d’un thermo flash pour contrôler la température des élèves. Tous les élèves portent également des bavettes. Les deux qui sont venus sans bavettes ont été vidés pour aller chercher leurs bavettes », a confié Elhadj Mamadou Bobo Diallo, le proviseur de ce lycée.

Aliou Diallo, directeur des études au collège de Hoggo M’bouro

Contrairement au privé, les cours ont repris effectivement dans les écoles publiques de la commune urbaine. C’est le cas du collège Hoggo M’bouro, où le directeur des études se félicite de cette reprise. « La réouverture des classes s’est tenue dans les meilleures conditions avec le respect strict des dispositions prises par le département. Préalablement, on avait quatre 10ème années qu’on a fait éclater en six classes pour qu’il y ait deux élèves par table banc en respectant la distanciation et le port obligatoire des bavettes. Nous avons 388 candidats au BEPC et 75% des élèves ont répondu présent. Quant aux enseignants, ils sont présents et donnent les cours dans leurs différentes classes respectives. C’est une joie immense qui nous anime pour la reprise des cours », a dit monsieur Aliou Diallo.

Depuis Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guinéematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin