Le nouveau ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, à la tête d’une délégation de son département, a effectué une tournée dans les écoles de la commune de Kaloum ce lundi, 29 juin 2020. Pr Alpha Amadou Bano Barry est allé s’enquérir de la situation qui prévaut dans les établissements scolaires de cette partie de la capitale guinéenne en ce jour de réouverture des classes. Une rentrée qui intervient après trois mois de fermeture de toutes les écoles du pays en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus. A l’issue de sa tournée, le ministre s’est réjoui de son constat sur le terrain. Selon lui, cette rentrée est satisfaisante.

Professeur Amadou Bano Barry, ministre de l’Education nationale et l’Alphabétisation

« Disons que pour les écoles qui ont reçu tous les matériels, la rentrée est satisfaisante, d’ailleurs plus que satisfaisante. Elle est bonne et même très bonne. Ça c’est le premier constat. Le deuxième, c’est que nous constatons que toutes les mesures qui ont été édictées sont respectées : les barrières sanitaires, la distanciation sociale, la présence effective de tous les enseignants et de près de 80 à 90 % des élèves.

Donc nous sommes satisfaits de la première journée. Je pense que ce qui nous a été demandé à la fois par l’UNICEF et le conseil scientifique et l’ANSS, ces mesures sont respectées. C’est-à-dire que vous n’avez pas une seule salle de classe où il y a plus 25 élèves, ça c’est la première des choses. La deuxième des choses est que la distance est de 2 m ou 1m 30. Il y a suffisamment de kits de lavage de mains et suffisamment de savons », s’est réjoui le Pr Bano Barry.

Le ministre en charge de l’éducation nationale reconnait cependant que cette rentrée n’a pas été effective dans toutes les écoles du pays, comme cela avait été initialement annoncé. Il précise que c’est le département qu’il dirige qui a décidé que toutes les établissements scolaires n’ayant pas encore reçu de kits de lavage des mains ne rouvrent pas leurs portes aujourd’hui et rassure que ceux-ci ne vont pas tarder à reprendre les cours.

« Le communiqué que nous avons publié indique qu’une école n’ouvre que quand toutes les dispositions sont prises en son sein. Celles qui n’ont pas reçu de matériels n’ont pas ouvert les portes aujourd’hui. Au fur et mesure que les écoles vont recevoir le matériel et qu’elles vont l’installer, elles auront l’autorisation d’ouvrir. Cette ouverture est étalée du 29 juin au 6 juillet. Le dernier délai pour l’ouverture sur l’ensemble du territoire national est fixé donc au 6 juillet 2020 », a-t-il laissé entendre.

Le Pr Bano Barry assure que toutes les dispositions sont prises pour que les écoles puissent combler le déficit en volume horaire avant la programmation des examens nationaux.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél : 622919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin