Après plus de trois mois d’interruption à cause de la maladie du coronavirus, les cours ont repris ce lundi, 29 juin 2020, pour les candidats aux différents examens nationaux. Malgré la menace de boycott des enseignants du privé, de nombreuses écoles privées ont repris les cours avec une grande mobilisation des élèves, enseignants et encadreurs. Tel est le constat fait ce lundi par un reporter de Guineematin.com dans les groupes scolaires Bella Lekkol et Grâce Divine du quartier Kipé, dans la commune de Ratoma.

La reprise a été effective dans ces deux établissements. La grève dont a parlé le Syndicat National des Enseignants du Privé de Guinée (SYNEPGUI) n’aura pas été suivie dans ces deux écoles. Dans ces établissements, toutes les mesures sanitaires sont prises pour une reprise réussie. Des kits sanitaires sont installés partout, le port des masques est obligatoire et la distanciation physique dans les salles de classe est respectée.

Amara Sidibé, conseiller administratif et pédagogique de l’établissement Bella Lekkol

Amara Sidibé, conseiller administratif et pédagogique de l’établissement Bella Lekkol, interrogé par notre reporter, a indiqué que les enseignants et les élèves ont tous répondu présents. « Toutes les mesures sanitaires sont prises. Les kits sanitaires sont installés de part et d’autre. Dans les conditions normales, il est demandé 30 candidats par salle de classe ; mais nous, on a réduit à 25 candidats par salle de classe. Les enseignants et les élèves ont tous répondu massivement présents. Par rapport à leur grève on a su prendre le devant. On a su se préparer avant qu’il n’y ait des réclamations. Finalement il y a eu des mesures palliatives par rapport à ça », a lancé monsieur Sidibé.

Dalis Christ, administrateur du groupe scolaire Grâce Divine

Même son de cloche pour Dalis Christ, l’administrateur du groupe scolaire Grâce Divine. « Les élèves sont tous contents de reprendre les cours aujourd’hui. Toutes les mesures sanitaires sont prises : lavage des mains, prise de température, distanciation physique des élèves…On a fait un groupe de 15 élèves par salle. Il y a un groupe qui vient de 8 heures à midi, et l’autre de midi à 16 heures.

Quand aux enseignants, ils sont là, très motivés. Parce que par la grâce de Dieu, on n’a pas laissé nos enseignants comme ça pendant les 3 mois. Même s’ils n’ont pas eu l’argent en entier, ils ont eu quelque chose. C’est ce qui leur a donné la motivation pour reprendre les cours », a-t-il expliqué.

Djénaba Diané, élève en Terminale Sciences Sociales à Bella Lekkol

La candidate Djénaba Diané, élève en Terminale Sciences Sociales à Bella Lekkol, se réjouit de cette réouverture des classes. « J’apprécie l’initiative du gouvernement par rapport à cette réouverture. Je suis très contente de cette reprise. Tous les enseignants sont présents. Toutes les mesures barrières sont respectées. Ils ont dit 30 candidats par salle et moi je constate ici qu’on est 25 candidats par salle de classe », a laissé entendre la candidate.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel: 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin