A l’occasion de la plénière tenue dans la salle des Congrès du Palais du peuple ce vendredi, 03 juillet 2020, trois textes ont été soumis au vote des députés. Il s’agit de celui portant sur le procès-verbal des négociations entre la République de Guinée et l’association internationale pour le développement au sujet du projet de la riposte d’urgence et d’appui de programme NAFA. De l’accord de financement du projet d’urgence pour la riposte et le renforcement de la préparation des systèmes de santé face à la Covid-19 entre la République de Guinée et l’association internationale de développement (IDA). Et puis, du projet d’autonomisation des femmes et des filles et dividendes démographique au Sahel et en Guinée. A l’issue des débats, ces trois textes ont été adoptés à l’unanimité des députés présents.

Concernant l’accord de financement du projet d’urgence pour la riposte à la Covid-19, le gouvernement a sollicité et obtenu auprès du groupe de la Banque mondiale, à travers l’association internationale pour le développement (IDA) un crédit de 8 millions de Droits de Tirages Spéciaux ; soit 10, 9 millions de dollars.

Selon les informations confiées aux reporters de Guineematin.com qui étaient à l’Assemblée nationale, ce financement (auquel s’ajoutent d’autres sources de financement d’un montant de 1,7 millions de dollars) permettra de la détection, la confirmation, l’enregistrement et la déclaration des cas et le suivi des contacts. Il s’agira notamment de l’acquisition d’outils de communication, du renforcement de la gestion des urgences, du soutien des enquêtes épidémiologiques, du renforcement des points d’entrée désignés et des sites d’isolement aux frontières (Conakry, Boké et Boffa), de la formation des agents d’urgences, etc.

Egalement, la République de Guinée de la Banque mondiale un financement de 44 100 000 Droits de Tirages Spéciaux ; soit 60 000 000 dollars. Ce sont précisément 40 millions de dollars de don et 20 millions de dollars de prêt pour l’autonomisation des femmes/filles et le dividende démographique.

On apprend que ce projet, obtenu le 25 juin dernier, vise à améliorer la demande en produits de santé reproductive maternelle, néonatale, infantile, adolescentes et de nutrition, le renforcement de la capacité régionale, la disponibilité des produits pharmaceutiques et des travailleurs de santé qualifiés pour 14 millions de dollars.

Enfin, concernant l’appui au programme NAFA, le montant s’élève à 51,3 millions de DTS ; soit 70 millions de dollars. Ce qui devrait servir à financer le soutien au programme de transfert monétaire d’urgence. Ce qui va contribuer à la résilience des ménages vulnérables, entre autres.

A suivre !

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620589527/654416922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin