La situation était très tendue dans la nuit du jeudi au vendredi, 3 juillet 2020, à Konkouré, une sous-préfecture de Mamou. Plusieurs jeunes de la localité sont sortis exprimer leur colère face aux agissements de leur sous-préfet, Thierno Amadou Bah. Ils ont chassé l’administrateur territorial et vandalisé son véhicule, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Mamou.

Les relations étaient déjà tendues depuis quelques mois entre le sous-préfet et la jeunesse de Konkouré. Mais la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est l’arrestation de Thierno Amadou Diallo, le président de la jeunesse de Konkouré et secrétaire général du RPG Arc-en-ciel dans la localité. Suite à une plainte du sous-préfet, le jeune homme a été interpellé jeudi soir et conduit à la gendarmerie de Mamou.

Thierno Amadou Diallo

« J’étais avec mon épouse chez moi, lorsque le sous-préfet, accompagné de gendarmes, est venu me trouver. Il a salué ma femme mais moi, il ne m’a pas salué. Dès que les gendarmes sont arrivés, il (le sous-préfet) leur dit : c’est lui Thierno Amadou. Les agents m’ont remis une convocation en me demandant d’aller me présenter à Mamou. J’ai dit d’accord, j’irai demain. Mais, le sous-préfet leur a dit de partir avec moi », témoigne Thierno Amadou Diallo, qui a été libéré peu après son incarcération.

Ibrahima Diallo

L’interpellation de ce dernier a irrité les jeunes de Konkouré, révoltés contre leur sous-préfet. « Le jeudi, on avait prévu une rencontre avec le sous-préfet, Thierno Amadou Bah, pour laver le linge sale à la maison. Mais, à notre fort étonnement, il est venu avec des gendarmes pour mettre main sur notre ami Thierno Amadou. Les jeunes se sont mobilisés pour empêcher les gendarmes des sortir, mais ils ont appelé du renfort depuis Mamou pour venir les aider. Ils sont venus jeter du gaz lacrymogène sur nous », regrette Ibrahima Diallo, un jeune de cette localité.

Thierno Amadou Bah, sous-préfet de Konkouré

Les échauffourées entre les jeunes et les forces de l’ordre ont fait quelques blessés, dont un cas grave qui aurait été évacué à Conakry. C’est ainsi que les manifestants ont chassé le sous-préfet qui est allé se réfugier à Mamou. Ils ont vandalisé sa voiture et ont voulu s’attaquer à sa résidence. Mais les sages de la localité se sont interposés pour les en empêcher. Interrogé par notre rédaction, le sous-préfet Thierno Amadou Bah, a expliqué qu’il a porté plainte contre le président de la jeunesse parce que ce dernier et son groupe le menaçait lui et sa famille.

Ce samedi, 4 juillet 2020, une délégation de la préfecture de Mamou s’est rendue à Konkouré pour tenter de négocier avec les jeunes. Mais ces derniers restent fermes sur leur position. « Nous ne comptons plus négocier pour le retour de ce sous-préfet à Konkouré. Que l’Etat nous envoie un autre sous-préfet », a déclaré l’un d’eux.

De Konkouré, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tel: 625698919/657343939

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin