Fodé Mohamed Soumah, président du parti GeCi, Génération Citoyenne

Fodé Mohamed Soumah, président du parti Génération Citoyenne (GéCi) et député à l’Assemblée nationale, désapprouve la démarche du FNDC qui consiste à manifester dans la rue pour exiger le départ du président Alpha Condé. L’opposant trouve cette revendication excessive et appelle le Front National pour la Défense de la Constitution à « savoir raison garder ».

Après l’interdiction de sa marche du 8 juillet prochain qui visait à réclamer la libération de ses membres détenus dans différentes prisons du pays, le FNDC a décidé d’aller à l’extrême en appelant les Guinéens à une grandiose manifestation de rue le 20 juillet 2020, pour exiger désormais le départ du président Alpha Condé du pouvoir. Et cette sortie suscite une vague de réactions au sein de la classe politique guinéenne. Interrogé par Guineematin.com sur le sujet, Fodé Mohamed Soumah, ancien membre du FNDC et actuel vice-président de l’Assemblée nationale, a regretté une revendication excessive, invitant les opposants à une prise de conscience.

« Cette demande du départ du président de la République, c’est un peu excessif. Quand on est démocrate, on reconnaît les institutions, ce que beaucoup de mes pairs de l’opposition ont du mal à accepter, à réaliser ou à faire. J’espère qu’on va essayer de respecter notre pacte républicain basé sur le principe majoritaire. Lorsqu’une majorité de guinéens se dégage pour dire oui, eh bien, vous vous alignez. Lorsqu’une majorité de guinéens se déplacent pour aller voter, vous l’accepter. Lorsque que vous ne participez pas à une élection et que malgré tout, les résultats sont là, acceptez !

C’est ce qui manque à certains de mes pairs de l’opposition, c’est-à-dire savoir raison garder. Nous devons passer à l’essentiel aujourd’hui : c’est la Covid-19, c’est le retour des enfants à l’école, faire de sorte qu’en plus de cette crise sanitaire, on n’ait pas une crise politique. On ne peut gouverner dans la pagaille. On ne peut avoir aucun résultat si on n’anticipe pas sur les événements. Je crois que la Guinée n’a pas besoin d’extrémistes ou de propos d’extrême. Il faut que les gens arrêtent de demander le départ d’un président démocratiquement élu dont le mandat n’est pas fini. Il faut que chacun sache raison garder », a lancé l’honorable Fodé Mohamed Soumah.

Le président de la GéCi dit « espérer qu’il n’y aura pas de manifestation, qu’il y aura plutôt le dialogue qui va être engagé, enclenché. Je l’espère de tous mes vœux, de toutes mes forces. Il faut que chacun sache raison garder ».

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél : 622919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin