Après le rendez-vous manqué du lundi 29 juin dernier, les cours ont finalement repris dans les écoles publiques de la commune de Matoto les jours qui ont suivi. Les autorités ont fini par trouver pour ces établissements les kits sanitaires indispensables pour la réouverture des classes après 3 mois de trêve forcée. C’est ainsi que les élèves, enseignants et encadreurs du lycée Senghor et du collège Yaguine et Fodé de Yimbaya ont repris les cours en milieu de semaine dernière avec le respect des gestes barrières, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Après plusieurs mois d’arrêt des cours à cause de la pandémie du Coronavirus, le gouvernement a décidé de rouvrir les écoles dans un premier temps pour les élèves en classe d’examen et les étudiants en fin de cycle. Le respect des mesures sanitaires étant de mise, plusieurs écoles publiques de la commune de Matoto avaient manqué le premier rendez-vous à cause du manque des kits sanitaires.

Elhaj Amara Balato Keita, proviseur du lycée Léopold Sedar Senghor de Yimbaya

Au Lycée Léopold Sédar Senghor de Yimbaya, c’est le jeudi 02 juillet que la réouverture a été effective. C’est ce qu’a laissé entendre Elhadj Amara Balato Keita, proviseur dudit lycée Léopold Sédar Senghor, qui dit avoir reçu une quantité suffisante de kits de lavage des mais et des masques. « J’ai mis tout en œuvre pour que les cours soient une réalité le lundi, 29 juin 2020. Cependant, avec le monde comme vous connaissez, j’ai trouvé quatre kits fonctionnels. La décision du chef de l’État étant un ordre à respecter, nous sommes venus mais la réouverture ne pouvait pas être une chose partielle. On n’avait pas pu donner les cours compte tenu de cette réalité. Les élèves ne pouvaient pas laver les mains comme cela se devait. On a attendu deux jours pour être doté suffisamment en kits de lavage des mains, en chlore, en savon et en eau de javel. Dans un premier lot, on a reçu 30 kits qui sont installés devant les 22 salles de terminale. Sur le hall, il y a des kits qui sont installés là-bas, tout comme devant les bureaux et à la rentrée. Nous savons également des masques qui ont été distribués aux élèves et enseignants. Tout se passe bien dans le respect de la distanciation sociale. Dans les salles de classe, l’effectif est de 25 élèves. Je n’ai que deux salles de classe avec 27 élèves parce qu’on ne pouvait pas créer une autre 23ème classe, ça allait nous créer des problèmes. La distance entre deux table-bancs est respectée », a indiqué l’ancien proviseur du lycée Kipé.

Après avoir fait le tour des différentes salles de classe, Elhadj Balato s’est réjoui de la forte mobilisation des élèves et des enseignants. « Comme vous le voyez, il y a une forte mobilisation. Les cours ont repris chez moi depuis le jeudi, contrairement à la décision officielle. Nous avons pris la décision sur nous comme on avait reçu les kits, d’informer les professeurs d’être en place pour que pour que la reprise soit une réalité. Pour la journée d’aujourd’hui, on avait 638 élèves programmés dont 289 filles et nous avons reçu 629 présents, dont 273 filles. Tous les 22 professeurs programmés ce matin sont présents ».

Elhaj Mamady Keita, principal du collège Yaguine et Fodé

Même son de cloche chez Elhadj Mamady Keita, principal du Collège Yaguine et Fodé, qui affirme que tout a été mis à sa disposition pour le bon déroulement des cours. « Nous avons reçu la totalité de tout ce qui a demandé par le chef de l’Etat au niveau du département. On a reçu les kits de lavage des mains, les masques, les savons. Aujourd’hui, rien ne nous manque pour ne pas pouvoir travailler dans les meilleures conditions. Sur un effectif de 617 élèves, nous avons 608 présents dans les salles de classe. Ils sont repartis sur 25 groupes pédagogiques avec 25 élèves par salles. Tous les professeurs sont en classe, la commission chargée de suivre les élèves est également là », a-t-il fait savoir.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel: 620 21 38 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin