image d’archive

Un éboulement survenu le samedi, 4 juillet 2020, dans une mine d’or de Mandiana a coûté la vie à cinq personnes et fait cinq autres blessés. Les victimes sont toutes des mineurs burkinabés. Ils dormaient dans la mine lorsque le drame s’est produit, a appris Guineematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

L’éboulement a eu lieu dans le district de Siramana, relevant de la sous-préfecture de Kondianakoro, située à environ 75 kilomètres de la ville de Mandiana. Selon Sitan Sékou Keïta, le président du comité sous-préfectoral de la Croix-Rouge, les victimes sont rentrées dans la mine pour s’abriter de la pluie. Malheureusement, le trou s’est refermé sur eux.

« J’étais dans mon champ lorsqu’on m’a informé qu’un éboulement s’est dans une mine à Siramana. Il pleuvait abondamment, les victimes ont eu peur et elles sont parties s’abriter dans la mine. Elles ont même pris leur couverture pour dormir. Malheureusement, la mine s’est effondrée sur elles. On a retrouvé 5 morts et 5 blessés, tous des burkinabés », a-t-il confié.

L’exploitation artisanale de l’or fait régulièrement des victimes en Haute Guinée. Une seule semaine de se passe sans que des personnes ne perdent la vie dans des éboulements enregistrés dans les mines d’or de cette région, particulièrement dans les préfectures de Mandiana et Siguiri. Mais jusque-là, les autorités n’ont pris aucune disposition pour mettre fin à cette série effrénée de pertes en vies humaines.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Tel : 625 81 03 26

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin