Les manifestants qui réclament le courant dans les ménages à Kankan n’entendent pas baisser les bras jusqu’à la satisfaction de leur revendication. Une semaine après leur violente manifestation du 30 juin dernier, les jeunes comptent descendre à nouveau dans la rue demain, mardi 7 juillet 2020. Mais cette fois, ils veulent manifester dans le calme sans qu’il n’y ait le moindre incident, a appris Guineematin.com à travers son correspondant sur place.

Cette nouvelle manifestation devait avoir lieu normalement ce lundi, 6 juillet 2020. Mais, elle a été reportée à demain suite à une rencontre entre les protestataires et le Sotikèmo de Kankan. L’autorité morale de la ville a convié les leaders de la contestation contre la faible desserte du courant électrique, les autorités régionales, préfectorales et communales, à une rencontre dans la soirée du samedi, 4 juillet 2020. Il a sensibilisé les manifestants tout en leur demandant de surseoir à leur nouvelle manifestation.

Mohamed Lamine Kaba, porte parole de la notabilité de Kankan

« Le Sotikèmo a convoqué tout le monde pour qu’on se donne des idées. Tout le monde sait ce qui se passe à Kankan actuellement. Le Sotikèmo voudrait remercier les jeunes pour leur initiative et leur dire que le fait d’écouter les conseils venant d’une notabilité est un signe de bénédiction. S’il vous demande de faire quelque chose, vous devez le faire. Tout ce qu’il veut aujourd’hui, c’est qu’il y ait le courant et l’eau en abondance. Vous réclamez la construction d’un barrage hydroélectrique, c’est légitime. Mais, nous voulons que cela se passe sans manifestations », a déclaré Mohamed Lamine Kaba, le porte-parole de la notabilité.

En réponse, les représentants des protestants ont salué aussi cette initiative de la notabilité, mais ils ont laissé entendre qu’ils ne peuvent pas prendre une quelconque décision avant de parler avec leur base. C’est ainsi qu’ils ont organisé hier, dimanche 5 juillet 2020, une rencontre regroupant les jeunes des différents quartiers de la ville. A cette occasion, il a été décidé finalement de surseoir à la manifestation de ce lundi mais d’organiser une marche pacifique demain, mardi, pour se faire entendre à nouveau. Cette marche va partir du rond-point Komarala Loisir pour s’achever à la place des martyrs. L’objectif des organisateurs est qu’elle se passe sans le moindre incident.

A noter que les protestataires ont remis au gouverneur de Kankan, Sadou Keïta, un mémorandum adressé au président Alpha Condé. Dans ce document, ils réclament la construction d’un barrage hydroélectrique à Kankan pour mettre fin aux problèmes d’électricité dans la capitale de la Haute Guinée. En attendant la satisfaction de cette revendication, ils exigent la fourniture du courant tous les jours de 18 heures à 6 heures du matin à toute la ville de Kankan.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin