Mohamed Ismaël Traoré, gouverneur de la région administrative de Faranah

En prélude à l’élection présidentielle, prévue pour se tenir le 18 octobre prochain, le gouverneur de Faranah s’active pour renforcer la sécurité dans cette région administrative. C’est dans ce cadre que Mohamed Ismaël Traoré a effectué une visite Kobiköro, une sous-préfecture située à la frontière entre la Guinée et la Sierra Léone. Il est allé sensibiliser la population et les services de sécurité à la vigilance pour éviter « des infiltrations », rapporte le correspondant de Guineematin.com à Faranah.

C’est en compagnie de plusieurs cadres et de certains responsables des forces de défense et de sécurité de Faranah, que le gouverneur s’est rendu dans cette localité située à 125 kilomètres du chef-lieu de la région. Accueilli par une foule en liesse, Mohamed Ismaël Traoré a focalisé son discours sur le renforcement de la sécurité à la veille de l’élection présidentielle en Guinée. « La mission qui nous conduit à Kobikörö jusqu’à Frokonia, c’est pour d’abord passer le message du président de la République, le Professeur Alpha Condé.

Pour dire à la population qui vit dans cette localité, que bien que Conakry soit distant de cette partie du pays, mais le président pense à cette population et il veut aider à améliorer les conditions de vie de cette population. C’est des citoyens guinéens qui sont juste à 10 kilomètres de la Sierra Léone. Et comme nous allons vers une élection présidentielle, il peut y avoir des infiltrations, il peut y avoir des envahissements. C’est pourquoi nous sommes venus voir la population pour prendre des dispositions, redoubler la vigilance pour que personnes ne rentre ici jusqu’après les élections », a-t-il indiqué.

Abondant dans le même sens, le Colonel Malick Diakité, commandant du bataillon autonome de Faranah, a appelé à la collaboration entre les citoyens et les forces de défense et de sécurité. Il a insisté surtout sur la vigilance pour éviter toute surprise désagréable. « Nous partageons près de 350 kilomètres de frontière avec la Sierra Léone. Il est important que la sécurité soit renforcée le long des frontières à l’approche de l’élection présidentielle. Nous demandons donc aux citoyens et aux forces de défense et de sécurité de redoubler la vigilance. On ne sait pas quelle est l’intention des uns et des autres. Les hommes en uniforme doivent tout faire pour ne pas être surpris, parce que la surprise est l’ennemi numéro un du combattant », a dit l’officier.

De son côté, le maire de la commune rurale de Kobikörö a salué la venue du gouverneur de la région dans cette localité. Il a promis que la population locale va collaborer avec les services de sécurité dans la lutte contre l’insécurité. « Nous sommes soulagés par l’arrivée de nos autorités. On avait beaucoup d’inquiétudes par rapport à notre sécurité surtout à cette veille des élections. Mais désormais, on se sent en sécurité. Et nous nous engageons à collaborer avec les hommes en uniforme et à redoubler la vigilance dans l’intérêt de notre nation », a rassuré Komba Mansaré.

La population locale a profité de l’occasion pour interpeller aussi le gouverneur de Faranah sur le mauvais état de la route Nianfourandö- Kobikörö. Une réalité que l’autorité régionale a pu d’ailleurs constater, puisqu’il a fallu 8 heures à sa délégation pour traverser les 125 kilomètres de route séparant la ville de Faranah à cette sous-préfecture.

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com

Tel : 00224620241513/660272707

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin