Une des dernières apparitions du défunt Amadou Gon Koulibaly, ce mercredi, 08 juillet 2020, au Conseil des ministres

La rumeur vient d’être confirmée ! Amadou Gon Koulibaly, le Premier ministre ivoirien et candidat déclaré à la succession du président Alassane Ouatara a rendu l’âme ce mercredi, 8 juillet 2020, à Abidjan. Il n’était pourtant âgé que de 61 ans.

Ancien maire de Korhogo, ancien ministre et Premier ministre depuis plus de 3 ans, le défunt est le fils d’un ancien député sous la présidence de Félix Houphouët-Boigny. Mais, lui aussi n’est pas candidat du RHDP par hasard. Gon Koulibaly travaille avec le chef de l’Etat actuel depuis 1990, quand Alassane Ouatara a été nommé Premier ministre de Côte d’Ivoire par le premier président de la République.

Son lien avec la Guinée est d’abord familial. Amadou Gon Koulibaly s’est marié à madame Aïssatou Wora Diallo, une des nombreuses arrières-petites filles de Thierno Mamadou Cellou, dit Karamoko alpha Mo Labé. Cette dernière est d’ailleurs présente chez nous dans les grands rendez-vous sociaux comme la Ziara de Karamoko Alpha Mo Labé.

Malade depuis des années, le défunt Premier ministre ivoirien a été hospitalisé au mois de mai dernier à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris d’où il est rentré il y a une semaine, précisément le 02 juillet. Il avait une maladie coronarienne (éventuels rétrécissements des artères pouvant altérer la circulation sanguine au niveau du cœur).

Mais, à Conakry, un partisan du défunt homme d’Etat ivoirien a trouvé une autre cause de ce décès : « ils l’ont ensorcelé ! Depuis qu’il a été officiellement déclaré candidat du RHDP, ça ne va pas pour lui. Ses adversaires au sein même du RHDP ne voulaient pas le voir succéder à Ouatara, ils l’ont marabouté… », se désole-t-il.

Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin