Les relations sont toujours tendues entre le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kindia, Amadou Diallo, et certains commerçants de la ville. Ces derniers accusent le procureur d’avoir libéré 5 présumés bandits, mis aux arrêts suite à des attaques à main armée survenues récemment. Mais, selon des sources sûres, sur les 5 compagnons d’infortune, 3 croupissent à la prison civile de Kindia, le 4ème est évacué à Conakry car il est atteint de Covid-19. Le 5ème quant à lui est remis en liberté sous contrôle judiciaire, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon nos informations, le seul accusé remis en liberté pour des raisons sanitaires est un certain Thierno Moussa Diallo. Il est obligé de se présenter chaque lundi et vendredi à 10 h au tribunal. Il lui est également interdit de quitter les limites territoriales de Kindia.

Thierno Moussa Diallo, domicilié à Conakry, a été arrêté à Koliagbé, dans la commune rurale de Friguiagbé, une heure après l’attaque d’un taxi le 10 février 2020. Les assaillants avaient blessé un cambiste avant d’emporter une importante somme d’argent. Un des passagers avait perdu 51 millions GNF. Lors de son arrestation, Thierno Moussa Diallo avait une somme de 31 millions dans sa voiture. D’où la cause de son interpellation sur-le-champ.

Rencontré dans l’après-midi de ce mercredi 8 juillet 2020, Thierno Moussa Diallo explique : « je suis en liberté parce que je suis malade. Mon avocat maitre David Béavogui a assigné le procureur en référé pénal pour obtenir la possibilité de la liberté conditionnelle en vue de poursuivre mes soins de santé car je souffre de la hernie et j’ai aussi un fer dans ma cuisse… ».

Les 4 autres détenus sont poursuivis pour attaque à main armée dans trois dossiers. Il s’agit de Mâdiou Sow, allias Djemma Laabhâ (Les chats sont gris la nuit, ndlr) et Alpha Oumar Barry, alias Malal, domiciliés à Gomba, dans la sous-préfecture de Kolenté. Ils sont poursuivis pour attaque à main armée au niveau du quartier Sambaya. Ensuite, il y a Alhassane Diallo, domicilié à Gomba, et Alhassane Ouendeno, domicilié à Abattoir 2 à Kindia. Ils sont poursuivis pour attaque à main armée au niveau du carrefour Yéwolé.

Ce mercredi, 08 juillet 2020, le reporter de Guineematin.com a pu rencontrer Alpha Oumar Barry, alias Malal, Alhassane Diallo et Alhassane Ouendeno à la prison civile de Kindia. À la question de savoir où est passé leur ami du nom de Mâdiou Sow, connu sous le nom de Djemma Laabhâ, l’un d’entre eux a répondu qu’il est à Conakry avec les autres détenus testés positifs à la Covid-19.

A travers cette visite à la prison civile de Kindia, le procureur veut rassurer les commerçants que les présumés malfaiteurs sont bien détenus et répondront bien de leurs actes au moment venu.

De Kindia, Mohamed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin