Les travaux de réparation du pont de Fraceila, situé dans la sous-préfecture de Fralako, sont terminés. L’ouvrage de franchissement est opérationnel depuis le lundi, 6 juillet 2020. Un ouf de soulagement pour beaucoup d’habitants de la préfecture, mais qui laisse des inquiétudes chez certains, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à Mandiana.

L’opérationnalisation de ce pont a permis la reprise de la circulation entre la commune urbaine de Mandiana et les sous-préfectures de Morodou, Kodianakoro et Balandougouba. Ces localités étaient complètement coupées du chef-lieu de la préfecture depuis que la déviation, mise en place suite à l’affaissement de cet ouvrage de franchissement, a cédé.

Mais, malgré la joie suscitée par la reprise de la circulation, certains expriment encore des inquiétudes. C’est le cas Solo Diakité, le président du district de Fraceila. Il estime que le problème n’est pas complètement résolu. « Le pont a été libéré, mais nous sommes inquiets parce que la déviation est bouchée par les cailloux et la boue. L’eau ne va pas circuler normalement. Et cela peut causer des inondations », a alerté ce responsable local.

Ce sentiment est partagé par Lancinet Diakité, le président de la jeunesse de Fraceila. Ce dernier interpelle aussi les autorités sur cette situation. « On devrait dégager les cailloux placés dans la rivière pour faire la déviation, afin de libérer le passage de l’eau. Mais si cela n’est pas fait, avec les fortes pluies qui s’abattent ici au mois de septembre, le pont risque d’être inondé », a-t-il souligné.

A noter que les travaux de reconstruction de ce pont ont été financés à hauteur de 100 millions de francs guinéens par une société minière évoluant à Mandiana.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin