Après avoir passé quelques jours de détention dans une affaire de détournement de fonds, Sékou Oumar Sakho, vice-maire de Banora, dans la préfecture de Dinguiraye, a bénéficié d’une remise en liberté hier, mercredi 08 juillet 2020. L’élu local est poursuivi pour détournement présumé de 76 millions de francs guinéens sur une plainte du directeur préfectoral des Mines, Alpha Condé, rapporte un des correspondants de Guineematin.com basé en Haute Guinée.

La gestion des fonds provenant d’une mine d’or, située dans la sous-préfecture de Banora, préfecture de Dinguiraye, a fait couler encre et salive ces derniers jours dans la ville. Accusé d’avoir contourné la commission de recouvrement pour s’emparer de la somme de 76 millions GNF, le vice-maire de Banora, Sékou Oumar Sakho, a été mis aux arrêts il y a de cela quelques jours.

Dans ses explications, monsieur Sakho dit avoir partagé cette somme avec divers responsables administratifs. Le directeur préfectoral des Mines de Dinguiraye, Alpha Condé, lésé dans le partage, a porté plainte contre le vice-maire.

Après avoir passé plusieurs jours de détention, monsieur Sakho a été remis en liberté provisoire. Mais avant, il avait été entendu par le juge d’instruction tout comme le préfet, Mamadou Lamarana Diallo, le maire de Banora et le receveur communal.

Désormais, monsieur Sakho attend son procès dont la date n’est pas encore connue.

Pour sa part, le directeur préfectoral des Mines, Alpha Condé, réitère sa demande de récupérer ce qu’on lui doit tout en chargeant le préfet. « Moi ce que j’attends, c’est l’argent parce que je ne suis jamais d’accord avec le préfet qui pense que je n’ai pas dit de partager. Même s’il y a des missions sur le terrain, il fait tout pour me contourner », accuse monsieur Condé.

De Mandiana, Mamady Konoma Kéita pour Guineematin.com

Tél. 625 81 03 26

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin