Dans le cadre des efforts des autorités de la ville de New York d’honorer les New-Yorkais noirs, le maire, Bill De Blasio, sa femme, d’autres élus et des bénévoles ont peint le message « Black Lives Matter » en peinture jaune vif sur la Cinquième Avenue, entre les 56e et 57e rues, directement en face de Trump Tower ce jeudi 9 juillet 2020. « Notre ville ne se contente pas de peindre les mots sur la Cinquième Avenue. Nous sommes attachés à la signification du message », a tweeté DeBlasio.

Alors que la peinture était appliquée, de nombreux spectateurs ont applaudi et raillé le nom de Trump.

Selon le bureau du maire, la ville a fait des peintures murales “Black Lives Matter” dans les rues de Brooklyn, Staten Island et Harlem, et continuera de peindre davantage dans les semaines à venir. Le président Trump, qui a changé sa résidence légale de New York en Floride depuis l’année dernière, a exprimé sa colère contre la peinture murale sur Twitter au cours de la semaine dernière. Le président Donald Trump a qualifié les peintures murales de Black Lives Matter de symbole de la haine. Il a déclaré que la peinture « dénigrait cette avenue de luxe », et a ajouté que la ville devrait dépenser davantage contre le crime.

« Nous ne dénigrons rien, nous libérons la Cinquième Avenue », a rétorqué Bill de Blasio devant Trump Tower. « Quand nous disons ‘Black Lives Matter’, il n’y a pas de déclaration plus américaine, il n’y a pas plus de déclaration patriotique parce qu’il n’y a pas d’Amérique sans l’Amérique noire », a déclaré de Blasio. « Nous reconnaissons la vérité sur nous-mêmes en tant qu’Américains en disant ‘Black Lives Matter’, nous réparons un tort ».

De Blasio dit que les peintures murales doivent honorer les membres de la communauté noire qui ont aidé à construire New York, et les membres du mouvement participant à la peinture espèrent que le message durera longtemps après que la peinture sèche.

« Les vies noires comptent, et j’espère que ce n’est pas seulement quelque chose d’écrit dans les rues et ruelles », a déclaré Amber Fairweather.

A rappeler que le maire s’est engagé à réaliser plusieurs peintures murales Black Lives Matter à travers la ville. Il y a actuellement deux autres peintures murales à Brooklyn et une à Staten Island.

De New York, Mamadou Diouma Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 1 646-591-2659

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin