Ibrahima Kaba Baldé, maire de la commune rurale de Kollet (Tougué)

Après avoir comparu devant le juge de paix de Tougué, en qualité de témoin dans une affaire de vol de bétail et de complicité, monsieur Ibrahima Kaba Baldé, le maire de la commune urbaine de Kollet, s’en est tiré en gardant une bonne impression de l’avocat de la partie civile, Me Thierno Souleymane Baldé recruté par les victimes pour aider à la manifestation afin qu’aucun coupable ne s’échappe de la justice y compris certaines autorités locales suspectées d’être parrains des voleurs de bétails de la contrée, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Beaucoup de ressortissants de la préfecture de Tougué croyaient en une probable complicité du maire de la commune rurale de Kollet, Ibrahima Kaba Baldé avec les membres du réseau des voleurs de bétails arrêtés, à la suite de la découverte de 8 têtes de bœufs, dans le district de Douroun Mangol, vers la frontière entre les préfectures de Tougué et Dinguiraye. Ce serait d’ailleurs, en raison de la complexité du dossier que certains fils du terroir installés à Conakry et à l’extérieur ont trouvé utile de recruter un avocat en vue d’assister les principaux victimes de vol de bétails dans cette procédure, afin qu’aucune main noire ne puisse étouffer l’affaire et mettre fin définitivement à ce fléau dans la préfecture.

Dans ce contexte, le maire de Kollet, Ibrahima Kaba Baldé, mis en cause dans cette affaire par la clameur publique voyait en l’avocat, Me Thierno Souleymane Baldé, un monstre recruté spécialement pour le mettre dans le trou et briser complètement sa carrière politique. Mais, il dit avoir été agréablement surpris par les qualités professionnelles et humaines de ce jeune avocat de la partie civile.

« Au prima bord, laissez-moi vous dire que l’avocat et ses clients ont tenu une réunion entre eux la veille de l’audience. Je crois que c’était lundi. L’avocat a dit : ‘’écoutez, vous parlez du maire de Kollet, dans ce dossier. Est-ce que vous avez des preuves ?’’ Ils ont répondu qu’ils n’en ont pas. Ils n’ont pas preuves. Ils m’en veulent, parce que, peut-être, j’ai réclamé 500 mille francs guinéens. Mais, c’est en commun accord avec la préfecture et les services techniques. Voilà qu’ils ont récupéré leur argent. Si après tout, je vois des articles où on dit qu’on n’est pas satisfait ou on doute de l’innocence du maire de Kollet. Je suis désolé. Je connais les gens qui parrainent toute cette campagne de diffamation. Je connais comment ça se passe. Mais, moi, je me réserve. Si on m’associe à un réseau de voleurs de bétails, alors que je connais beaucoup de choses, comme je suis une personne publique, je laisse tomber, j’encaisse. Mais, ce que je dois vous dire, je suis blanc comme neige, dans le dossier. Des citoyens de Kouratongo ont été condamnés, si demain je voyais de voleurs de bétail, je vais les prendre », a rassuré le maire de Kollet, Ibrahima Kaba Baldé.

Poursuivant son témoignage, ce maire, issu d’une liste indépendante est revenu aussi sur l’entretien que l’avocat a eu après l’audience. « On a échangé avec l’avocat davantage. On était là autour de lui, il dit ‘’écoutez, si vous n’êtes pas satisfaits, vous pouvez passer hein. Mais, à ce que je sache, la justice a fait son travail, parce que moi, je suis professionnel, je vous le dis’’ a-t-il retenu d’impressionnant chez l’avocat.

C’est pourquoi, le maire de Kollet dit à qui veut l’entendre que l’avocat qui est venu à Tougué pour cette affaire est professionnel et humain. « Il faut voir ses diplômes ! Prenez connaissance de ses diplômes. Ce n’est pas un petit. S’il n’a pas de preuve contre quelqu’un ce n’est pas possible qu’il parle de l’intéressé. Ce n’est pas possible. Il faut être humain » conclu le maire triomphaliste de Kollet, Ibrahima Kaba Baldé.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin