Évincé récemment de son poste de 6ème secrétaire parlementaire de l’Assemblée nationale, l’honorable Abdoulaye Kourouma bénéficie du soutien de sa formation politique. Ce mardi, 14 juillet 2020, les responsables du RRD ont exprimé leur « soutien inconditionnel » à leur président. C’était à l’occasion d’une conférence de presse organisée au siège du parti, à Sangoyah, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Abdoulaye Kourouma n’aura passé que deux mois à son poste de 6ème secrétaire parlementaire de l’Assemblée nationale. A cause de ses divergences avec la majorité parlementaire, le RPG Arc-en-ciel, le président du parti Rassemblement pour la Renaissance et le Développement (RRD) a été écarté du bureau du parlement, à l’occasion d’un vote organisé le 3 juillet 2020. Mais, l’opposant peut compter sur le soutien de sa formation politique, qui lui fait pleinement confiance. Le parti estime que son leader est victime de la dictature du parti au pouvoir.

Dr Moussa II Konaté, vice-président chargé des affaires politiques et administratives du RRD

« Il est de notre devoir en tant que membres du bureau politique national, de nous prononcer par rapport à cette situation-là. Vous savez, un parti politique c’est un objectif, c’est une ligne politique à mener pour conquérir le pouvoir. Tout ce que notre député Abdoulaye Kourouma fait à l’Assemblée nationale, c’est la volonté de ses militants et sympathisants. Malheureusement, il a été victime de la dictature de la majorité présidentielle. Le RRD, par le biais du bureau politique, les militants et sympathisants, apporte son soutien inconditionnel au député Abdoulaye Kourouma », a déclaré Dr Moussa II Konaté, vice-président chargé des affaires politiques et administratives du RRD.

Un soutien qui réconforte et galvanise davantage Abdoulaye Kourouma. Le député souligne qu’il a été évincé pour avoir refusé de se taire sur le sujet de la falsification de la nouvelle constitution. Il dit assumer pleinement ses prises de positions et promet de continuer à agir dans le strict respect de l’idéologie de son parti.

Abdoulaye Kourouma, président du parti RRD

« Il y avait un problème au tour de la constitution, et il était de mon droit de demander sur la base de quelle constitution il faut adopter les lois organiques. Mais on me dit non, on ne doit pas parler de cette falsification de la constitution. On m’a dit si tu continues de parler, tu quittes le bureau. On m’a dit qu’il y a des avantages dont on bénéficie en étant membre du bureau de l’Assemblée nationale. Mais, ce ne sont pas des avantages qui vont nous empêcher de continuer notre ligne politique. Ce n’est pas pour des miettes, ce n’est pas pour des avantages, que nous allons laisser notre politique. Ces voitures ou ces montants, vraiment merci. Il est hors de question de laisser notre ligne politique. Lorsque vous êtes en mission d’une équipe, d’un groupe, et qu’on vous félicite pour ce que vous faites, c’est une fierté. Je peux certifier à mon équipe que le pont de confiance qui est établi entre eux et moi, s’il faut le bétonner, nous allons le faire. Nous allons continuer le combat. Et le peuple peut nous faire confiance », a-t-il rassuré.

Par ailleurs, le président du RRD annonce que sa formation politique compte bien participer à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain. Il refuse cependant de s’exprimer sur le débat autour d’une éventuelle candidature du président Alpha Condé pour un troisième mandat. « La CENI est une institution indépendante, et je crois que c’est à elle de travailler pour rassurer les acteurs politiques. Notre parti est candidat aux élections. Je crois que le parti ne va pas reculer devant une élection, il va toujours participer aux élections.

Si la CENI rassure les acteurs, tant mieux ! Mais la candidature du chef de l’Etat ne fait pas l’objet de débat chez nous. A partir du moment où le chef de l’Etat est dans son mandat légal, pour le moment, on considère que jusqu’au 18 octobre, Alpha Condé est le président de la Guinée et il est le Mandela. S’il va y avoir un débat sur une éventuelle candidature du président Alpha Condé, ça viendra. Mais pour le moment, ce n’est pas un débat chez nous », a tranché l’honorable Abdoulaye Kourouma.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin