Le RPG arc-en-ciel a organisé des conventions régionales hier, mercredi, en vue d’octroyer un 3ème mandat au président Alpha Condé, au pouvoir depuis 2010. Pour Bah Oury, tout ce qui a été fait comme violences avaient pour objectif d’octroyer un 3ème mandat à Alpha Condé. Le leader politique de l’Opposition pense que le RPG arc-en-ciel, en allant sur ce dangereux chemin, est en train de s’enterrer puisque ce projet ne marchera pas. Il l’a dit lors d’un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com ce jeudi, 16 juillet 2020.

« Personnellement, ce n’est guère une surprise puisque tout ce qui a été fait, c’est pour aboutir à une présence comme candidat de l’actuel président pour briguer un 3ème mandat, de changement anticonstitutionnel. Toute cette violence, avec tout ce que cela a comporté, n’a pour but et n’avait pour but, que d’imposer la violation de la règle sacrosainte de limitation de deux mandats pour un président de la République dans notre pays. Donc, les caciques au sein du parti officiel ne font qu’entériner une décision qui était déjà prise depuis très longtemps. Mais, je sais qu’au-delà de tout ça, que la très grande majorité des militants du RPC, ne sont pas en phase avec ce qui est en train de se faire ; peut-être, ils manquent de recours et des initiatives pour faire entendre leur désapprobation. Le RPG arc-en-ciel officielle prend une lourde responsabilité ainsi, et il est en train de se sacrifier parce que ce qu’ils sont en train de faire ne pourra pas réussir à terme. C’est dommage ! C’est une réédition de ce que nous avions connu avec le PUP et le Koudéïsme ; et, le RPG arc-en-ciel n’échappera pas également à ce cynique destin, qui fait que les présidents en exercice pensent plus à eux-mêmes qu’à laisser une postérité à travers des partis solidement enracinés et qui peuvent être des institutions démocratiques permettant de faire avancer le processus de démocratie et de développement de notre pays.

C’est dommage également pour le président Alpha Condé, qui met toute sa carrière politique, de militant anticolonialiste, anti-impérialiste et qui a été emprisonné dans le cadre de la lutte pour la démocratie. Et, en tant que président, il aurait pu faire beaucoup pour la démocratie en Afrique. Mais, malheureusement, lui aussi, il est rattrapé par le piège qui consiste à vouloir s’incruster au pouvoir vaille que vaille, en dépit des protestations et des refus d’une majorité d’une majorité de sa population. Nul n’échappera à son destin, ainsi va la vie et c’est dommage pour le RPG, c’est dommage pour l’image pour l’actuel président de la République, et c’est dommage pour la Guinée parce qu’on aurait pu économiser du temps, économiser de l’énergie, économiser des vies humaines, et donner une autre image de la Guinée à nous-mêmes et à l’international. Mais, ce n’est que partie remise, parce que j’ai foi en l’avenir de la Guinée », a-t-il expliqué.

Propos recueillis par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin