La situation de Boubacar Diallo, alias Grenade, préoccupe aujourd’hui maître Salifou Béavogui, membre du collectif des avocats de l’UFDG. L’avocat annonce que le jeune militant du principal parti d’opposition est malade en prison et demande au parquet général de Conakry d’examiner son dossier avec célérité. Il l’a dit au cours d’un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, ce vendredi 17 juillet 2020.

Le 18 mars 2019, le tribunal de première instance de Dixinn a reconnu le célèbre militant de l’UFDG de « tentative d’assassinat et détention illégale d’armes de guerre ». La juridiction a condamné le jeune homme à 10 ans de prison. Même si ses avocats ont interjeté appel dans le but de faire annuler cette décision, « Grenade » reste toujours en détention à la prison civile de Kindia. Et aujourd’hui, son état est inquiétant, révèle l’un de ses avocats. Maître Salifou Béavogui indique que ce « prisonnier politique » est très affaibli en prison et que son cas mérite toute l’attention du procureur général près la Cour d’Appel de Conakry.

« Grenade a été fortuitement accusé de tentative de meurtre sur un gendarme. Il a été mis en prison depuis 3 ans environ. Alors que c’est lui qui avait reçu des balles et il a fait des traitements, finalement Dieu l’a aidé, il a retrouvé sa santé. Il a été arrêté, il n’a jamais été assisté d’avocat à l’enquête policière et on l’avait déféré, le juge d’instruction aussi l’avait reçu sans avocat. Nous avons soulevé toutes ces nullités et la procédure a été annulée purement et simplement. Il devait être libéré après l’annulation de la procédure, mais ils ont continué à le garder. Nous nous sommes battus à l’audience, on a démontré qu’il n’y avait aucune preuve.

Parce qu’il a été arrêté sur accusation des gendarmes, ces gendarmes ne sont jamais venus apporter leur témoignage. Donc, c’est un innocent qui a été condamné et pour des raisons politiques. Nous avons relevé appel et voilà bientôt un an que ce recours n’a pas été examiné. Et pendant ce temps, le jeune est en train de mourir à petit feu en prison. Donc, je souhaite humblement qu’il soit rapidement jugé (en appel) et libéré. Je demande humblement à monsieur le procureur général près la Cour d’Appel de Conakry, d’examiner le cas de notre client avec célérité. C’est un jeune qui est très malade, il est asthmatique, donc sa situation nous attriste et nous inquiète », a dit l’avocat.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin