Cellou Dalein Diallo et Abdourahmane Sanoh à Bambéto (image d’archive)

Les domiciles privés de Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, et Abdourahmane Sano, coordinateur national du FNDC, sont confinés ce lundi, 20 juillet 2020, jour de la manifestation appelée par le FNDC pour exiger le départ du président Alpha Condé. Des agents des forces de l’ordre sont déployés devant les maisons des deux responsables du Front National pour la Défense de la Constitution pour les empêcher de sortir.

Selon des témoins, c’est à 4 heures du matin que trois pick-up de la Brigade de Répression du Banditisme (BRB) et un pick-up de la gendarmerie sont arrivés chez Abdourahmane Sano, le coordinateur national du FNDC, situé à Koloma Soloprimo, dans la commune de Ratoma. Ils sont postés sur les deux issues menant à la maison de l’activiste de la société civile.

Et au moins trois autres pick-up sont postés devant le domicile de Cellou Dalein Diallo, situé à Dixinn. Le principal opposant du régime Alpha Condé est d’ailleurs habitué à ce genre de confinement. Car, à l’occasion de toutes les manifestations de l’opposition interdites par le pouvoir, les forces ont été déployées devant sa maison pour l’empêcher de sortir.

Après plusieurs mois de lutte sans succès contre le projet de troisième mandat du président Alpha Condé, le FNDC a décidé de passer à la vitesse supérieure, en appelant les Guinéens à manifester ce lundi 20 juillet pour exiger le départ du chef de l’Etat guinéen.

Et comme il fallait s’y attendre, le gouvernement a interdit cette manifestation. Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, Bouréma Condé, est sorti hier soir à la télévision nationale pour menacer ceux qui vont tenter de braver cette interdiction.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin