Peu avant la fin de cette toute première journée de manifestation pour le départ du président Alpha Condé, le principal opposant au régime guinéen a reçu les médias chez lui, à Dixinn. Cellou Dalein Diallo a commencé par saluer la détermination des Guinéens à empêcher un troisième mandat, avant d’annoncer que d’autres manifestations seront organisées les jours à venir et que cela continuera jusqu’à la chute du régime actuel.

En compagnie de son épouse, Hadja Halimatou Dalein Diallo et de son conseiller personnel en charge des relations publiques et extérieures, Alpha Boubacar Bah, le président de l’UFDG et principal opposant au régime Alpha Condé estime que la journée de ce lundi, 20 juillet 2020, a été paralysée à Conakry, conformément à l’appel du FNDC (Front national pour la défense de la constitution), qui ne concernait pas l’intérieur du pays. Cellou Dalein Diallo a cité comme exemple de particularité de cette journée, des perturbations à Kaloum, Matam et à d’autres endroits qui ne répondaient habituellement pas aux appels du FNDC.

Persécution des opposants au 3ème mandat

Plusieurs personnalités du Front national pour la défense de la Constitution dont Ibrahima Diallo (chef des Opérations) et Dr. Ben Youssouf Kéita de l’UFDG ont reçu des plaintes, sans compter Foniké Mengué et Saïkou Yaya Diallo qui sont détenus depuis plusieurs semaines. Pour Cellou Dalein Diallo, le pouvoir utilisent tous les moyens pour faire taire les voix discordantes. Il déploie des agents des forces de sécurité pour barricader les domiciles des leaders, pour les empêcher de sortir manifester et réprime ceux qui sortent dans la rue. Il a parlé de cinq personnes qui auraient été blessées par balles.

Cellou Dalein Diallo mène-t-il désormais seul le combat du FNDC ?

L’opposant jure qu’il est loin d’être isolé et que le combat contre un troisième mandat d’Alpha Condé intéresse aujourd’hui l’essentiel des Guinéens. Le président de l’UFDG a rappelé que Faya Millimono est actuellement aux Etats-Unis et que Sidya Touré de l’UFR est pour sa part en Côte d’Ivoire où il participe aux obsèques du Premier ministre Gon Koulibaly avec lequel il était dans le cabinet du président Alassane Ouatara (alors Premier ministre).

Bref, le principal opposant au régime Alpha Condé annonce que les manifestations ne s’arrêteront qu’avec le départ du président Alpha Condé. En attendant, les leaders du FNDC vont se retrouver dans les jours à venir pour tirer les leçons de la manifestation d’aujourd’hui et communiquer un nouveau calendrier des prochaines manifestations.

A suivre !

De Dixinn, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin