Malgré les cérémonies surmédiatisées des sociétés minières et des personnalités originaires de la préfecture, la Covid-19 continue de se propager dans les différentes sous-préfectures et la commune urbaine de Boké. Déjà, 166 cas positifs ont été annoncés par les autorités sanitaires de la région avec 10 décès et 30 personnes hospitalisées, a appris le correspondant de Guineematin.com dans le Kakandé.

A en croire Docteur Mamadou Djouhé Barry, le Directeur régional de la santé de Boké, qui a livré les dernières statistiques, la sous-préfecture de Kolaboui est de loin la plus affectée avec 79 cas confirmés. Après Kolaboui, vient Kamsar qui totalise 51 cas. Puis, 20 cas positifs ont été enregistrés dans la commune urbaine de Boké, 9 à Tanéné et 7 à Sangaredji.

Dr. Mamadou Diouhé Barry, Directeur régional de la santé de Boké

Selon le responsable régional de la lutte contre cette pandémie, la propagation du coronavirus est en grande partie la conséquence du non-respect des mesures barrières. « Il faut que les gens portent correctement et régulièrement les bavettes. Et, il ne faudrait pas que le papa porte un masque la journée et que la nuit ce soit son fils qui utilise le même masque. Il faut se dire la vérité, ici, les gens ne portent pas les masques. Mais, dans la région, les gens ne respectent plus les mesures barrières édictées dans le cadre de la riposte à la Covid-19 », a regretté Dr. Diouhé Barry.

A rappeler que la République de Guinée a officiellement enregistré dans l’ensemble 6 590 cas positifs, 40 décès et 5 591 personnes guéries de la Covid-19 entre le 12 mars et le 20 juillet 2020.

Depuis Boké N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin