Après 14 mois de procès, cinq (5) travailleurs de la société Qnet ont été relaxés pour délit non constitué ce jeudi, 23 juillet 2020, par le Tribunal de Première Instance de Dixinn. Salimatou Camara, David Loua, Alsény Youla, Mohamed Lamine Touré et Mohamed Bangoura étaient poursuivis pour des faits d’escroquerie sur un montant de 4 milliards 705 millions 330 millions francs guinéens, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les plaignants dans cette affaire sont au préjudice d’Issa Camara, Alsény Camara et Ousmane Sylla. Selon nos informations, les 5 prévenus et les 3 plaignants travaillaient tous à la société Qnet Guinée. Une société qui livre ses services de ventes et achats en ligne dont le siège est au quartier Kaporo, dans la commune de Ratoma.

Pour travailler et faire des bénéfices dans cette société, il y a des conditions à remplir : acheter les produits de la société et faire adhérer d’autres personnes. Les 3 plaignants disent avoir adhéré à la société depuis 2016. Mais, ils se plaignent de n’avoir rien obtenu comme bénéfice à Qnet après plusieurs mois de travail. Pour eux, c’est par les manœuvres de ces 5 prévenus qu’ils ont été trompés par Qnet.

C’est ainsi que le 17 mai 2019, ils ont porté plainte au secrétariat chargé de la lutte contre la drogue et le crime organisé, dirigé par le colonel Moussa Thiegboro Camara. Les agents de ce service ont fait une descente musclée sur les lieux pour procéder à l’arrestation de ces 5 individus. Ils ont été placés sous mandat de dépôt le 27 mai 2019. Plusieurs audiences se sont tenues dans cette affaire sans qu’aucun d’eux n’ait reconnu les faits.

Dans ses réquisitions, le procureur Boubacar 1 Bah a fait savoir que les prévenus n’ont pas reçu de l’argent de la part des plaignants. « Depuis l’enquête préliminaire, les prévenus n’ont pas reconnu les faits. Lors de leurs auditions, ils ont dit qu’ils n’ont jamais reçu des fonds provenant de ces trois plaignants. Et si les plaignants n’ont pas reçu de bonus, ce n’est pas par leur faute car ils sont tous des travailleurs. Les prévenus n’ont pas fait usage d’un faux nom, ni une fausse qualité, et ils n’ont jamais employés une manœuvre frauduleuses. Aucun montant n’a été versé dans leur main. Les parties civiles ont adhéré de façon libre à la société. C’est pourquoi, le ministère public requiert qu’il vous plaise de renvoyer ces 5 prévenus des fins de poursuite pour délit non constitué à leurs égard », a-t-il lancé.

Dans la même lancée, l’avocat de la défense, maître Saa Dissi Millimouno a plaidé pour leur relaxe. Pour l’avocat, il n’y a aucun élément caractérisant l’escroquerie dans cette procédure. C’est pourquoi l’avocat a plaidé la relaxe. « Après 14 mois de détention, nous vous prions respectueusement de renvoyer toutes ces personnes des fins de poursuite pour délit non constitué ».

Le tribunal, par la voix du juge audiencier, Alphonse Charles Wright, a déclaré les 5 prévenus non coupables des faits d’escroquerie. Ils ont été renvoyés des fins de poursuite pour délit non constitué.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel: 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin