Comme annoncé précédemment, un incendie s’est produit dans la soirée d’hier, mercredi 22 juillet 2020, au niveau du rond-point T7, dans le quartier Sonfonia. Le feu a touché six boutiques et un bar café, faisant d’importants dégâts matériels, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters qui s’est rendu sur place.

Sidiki Kaba, victime d’incendie

L’incendie s’est produit peu avant 19 heures. Selon Sidiki Kaba, l’une des victimes, c’est l’explosion d’une bouteille de gaz qui a causé le drame. « Il y a un monsieur qui était venu pour réparer un congélateur. Pendant qu’il travaillait, le gaz du congélateur a explosé, c’est ce qui a causé l’incendie. Avec la fumée qu’il y avait, on n’a pu sauver grand-chose… Il y avait même des agents de sécurité qui étaient arrêtés à côté ici, ils nous ont vus, mais ils n’ont rien fait. Ce sont les jeunes qui nous ont aidés à éteindre le feu. Dans notre boutique, on vendait des pièces détachées pour voitures et motos. Personnellement, j’ai perdu entre 11 et 12 millions de francs », a-t-il confié.

Ibrahima Diogo Bah, victime d’incendie

De son côté, Ibrahima Diogo Bah était en route pour la maison, lorsqu’il a été informé que sa boutique qu’il venait de fermer a pris feu. A son arrivée sur les lieux, le feu n’était plus contrôlable. « Dans cette boutique, nous avions des matériaux de construction, des pointes et des fils d’attache. Là où je suis, je ne peux pas dire exactement ce qu’on a perdu, mais je peux estimer la perte aux alentours de 150 millions de francs parce qu’il y avait beaucoup de marchandises dans la boutique. Nous avons contacté les sapeurs-pompiers, mais ils ne sont pas venus. Ils nous ont dit qu’ils n’avaient pas de carburant dans leurs camions », témoigne cette autre victime.

Ce commerçant déplore surtout le comportement de certaines personnes, qui ont profité de cette situation pour venir voler son argent qu’il avait réussi à sauver. « Il y a des gens qui sont venus pour nous aider et il y a aussi des personnes malintentionnées qui étaient là pour voler. Dès qu’on a ouvert la porte, j’ai pris la caisse qui contenait l’argent. Mais quelqu’un a pris un bois, il m’a cogné à la tête et je suis tombé. Mon petit frère aussi a pris un coup au niveau de son épaule. On m’a envoyé à l’hôpital de Sonfonia centre pour des soins. A mon retour, j’ai trouvé qu’il n’y avait rien ici, les voleurs ont pu s’enfuir avec la caisse d’argent. Je ne peux pas dire exactement il y avait combien dans cette caisse », a déploré Ibrahima Diogo Bah.

Mamadian Baldé, propriétaire du bâtiment incendié

Mamadou Dian Baldé, le propriétaire des magasins incendiés, déplore également d’importants dégâts matériels. Il dit s’en remettre à la volonté de Dieu, tout en se réjouissant du fait qu’il n’y a pas eu de pertes en vies humaines. « C’est moi qui ai construit ces magasins. Et parmi les magasins incendiés, il y avait deux où moi-même j’avais mes propres marchandises. Le premier était une boutique d’alimentation générale et le second magasin contenait des matériels de construction.

Les pertes sont énormes mais on peut dire Dieu merci, parce que personne n’est mort dans cet incendie. Donc moi, je peux encaisser la douleur puisque je n’avais rien lorsque j’arrivais à Conakry. Si aujourd’hui ce que j’ai gagné est parti, je me dis que Dieu va le remplacer », a-t-il laissé entendre.

Mohamed DORE pour Guineematin.com

Tel. : +224 622 07 93 59 / 666 87 73 97

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin